Des professionnels dans
tous les domaines de compétence
au service de la médiation indépendante.

Le syndicat professionnel des médiateurs SYME

Le syndicat professionnel des médiateurs SYME est une des actions issues du forum ouvert Médiation 21 de septembre 2016. Au cours de cette journée, des questions clés pour l’avenir de la médiation en France ont été soulevées. Le constat qui a été fait était le suivant :

  • la médiation connait un développement parallèle à la reconnaissance de son efficacité et de son utilité sociale au service de l’apaisement des conflits et du « mieux vivre ensemble »
  • le caractère professionnel de cette activité doit s'affirmer parallèlement à ce développement
  • le professionnalisme des médiateurs ne peut que dynamiser ce développement.

La création d’un syndicat professionnel est alors apparue comme complémentaire de la professionnalisation des différentes catégories de médiateurs et de la représentativité de cette profession vis-à-vis des institutions comme du public.

7 médiateurs en mode projet

symeUne petite équipe de projet s’est constituée, avec 7 médiateurs de profils et d’itinéraires professionnels divers, rencontrés lors du forum ouvert. L’équipe a travaillé de façon autonome, animée par un réel désir d’aboutir. Les échanges ont profité de nos réflexes de médiateurs : ouverture, égos retenus, esprit systémique : le travail a été agréable et efficace. Le 21 avril 2017 nous avons déposé les statuts, établis en référence à la loi de 1884 relative aux syndicats professionnels et au code du travail.

Nous avons ensuite travaillé sur notre logo et sur les contenus d’un site web - www.syme.eu - adapté à nos besoins. En juillet 2017, nous avons fait un premier mailing d’annonce de ce syndicat. Malgré la période estivale, ce mailing a immédiatement reçu une bonne attention, et les adhésions ont commencé à arriver. Ce mailing a été bien relayé, car nous continuons à en recevoir. Le mouvement se poursuit avec la parution en octobre du premier numéro de notre newsletter.

La mission du syndicat

En France, la médiation se heurte encore à un certain nombre de réticences. L’absence, jusqu'ici, d’une parole claire des médiateurs a pu contribuer à ces difficultés. L’ambition de ce syndicat est donc de porter la voix des médiateurs, une parole claire, optimiste et tournée vers l'avenir. Etre l’interlocuteur des pouvoirs publics, de centres et d’associations de médiateurs pour toutes les questions tenant à la représentation et la défense des intérêts professionnels des médiateurs.

Le syndicat professionnel des médiateurs est exclusivement destiné aux personnes physiques. Il accueille des médiateurs diplômés ou en cours de formation, quel que soit leur statut d'activité (indépendant, salarié, stagiaire...), leur champ d'intervention en médiation et leur localisation géographique. Il est également soucieux d’accueillir les jeunes médiateurs, particulièrement motivés par une activité professionnelle emblématique des enjeux et de la complexité du 21ème siècle.

Il est vigilant à ce que la profession de médiateur puisse se développer de façon qualitative, en touchant des domaines toujours plus étendus et en procurant un statut satisfaisant et des rémunérations décentes. Il s’assure que les médiateurs soient associés à toute décision sur l’avenir et la visibilité de leur profession. Il intervient auprès des opérateurs en matière de formation initiale et continue. Il veille au respect des usagers, à la déontologie et à la diffusion des meilleures pratiques.

Le syndicat dans le paysage de la médiation

SYME s’attache à entretenir des relations avec toutes les associations, en premier lieu avec celles qui sont impliquées dans la démarche Médiation 21, dont SYME fait désormais partie. Au premier rang de ces associations, bien sûr, se trouve l’ANM, soutien de la première heure, comme l’illustre le présent article dans sa newsletter. Avec ces associations, notre objectif est le respect et la recherche de complémentarité.

Mais l’ambition du syndicat va au-delà de nos frontières. En effet la médiation est une cause majeure au niveau européen, et des syndicats de médiateurs sont déjà présents en Europe depuis bien longtemps. Nous allons donc nous mettre en réseau avec ces entités, afin de bénéficier des meilleures idées et de toutes les synergies.

A titre d’exemple, nos contacts en Belgique nous ont révélé l’existence d’une semaine mondiale de la médiation, à la fin du mois d’octobre de chaque année. C’est un événement au cours duquel tous les médiateurs d’un pays s’associent pour échanger entre eux et avec le public, tout en bénéficiant d’opportuns relais médiatiques. Une occasion annuelle de faire une large promotion d’une pratique et d’une profession. C’est une initiative que nous rêvons d’implanter aussi en France en y associant toutes les parties prenantes.

Des méthodes de travail innovantes

Notre organisation défend les valeurs d’engagement individuel et d’autonomie. Les apports de ses membres, chacun avec sa singularité, constituent son capital et nous nous attachons à en tirer le meilleur bénéfice.

Le syndicat est à présent en train de lancer les groupes de travail sur 4 thèmes prioritaires :

  • la boite à outils du médiateur : collecte et mise à disposition des informations pratiques facilitant le développement et l’exercice de l’activité du médiateur, statut, communication, formation continue et accompagnement
  • la charte du médiateur : un code de conduite acceptable par l’ensemble de nos adhérents, qui respecte la diversité des pratiques et des domaines d’intervention
  • la communication du syndicat : les différents outils dont nous avons besoin au quotidien, site, réseaux sociaux, newsletter, outils de téléconférence, plaquettes, organisation événements
  • la mise en réseau européen, pour que cette profession soit au diapason des meilleures pratiques

Afin de travailler avec des personnes dispersées géographiquement mais dont la contribution est essentielle, nous avons prévu faire appel à des outils de téléconférence audio et vidéo, permettant à chacun de travailler confortablement avec le minimum de contraintes. Le travail sera ainsi plus rapide et plus efficace, pour le plus grand bénéfice de l’ensemble des médiateurs.

Si vous êtes intéressé-e et motivé-e par cette aventure, sachez pour finir que la cotisation d’adhésion a été fixée à 25 € afin de rester à la portée de tous. N’hésitez pas à nous rejoindre !

Marie-Christine de Cacqueray, déléguée régionale ANM, co-fondatrice du syndicat
Jean-François Pellerin, président de SYME

Vous êtes intéressé par la médiation ?