Des professionnels dans
tous les domaines de compétence
au service de la médiation indépendante.

La Fédération suisse des associations de médiation (FSM)

Fédérer associations de médiation et instituts de formation suisses

La Fédération Suisse des Associations de Médiation SDM-FSM a été fondée en l’an 2000. Malgré l’opposition de certaines d’entre elles, la majorité des associations de médiation existant à l’époque décidèrent de se réunir sous une faîtière commune, à laquelle se joignirent également les instituts de formation. Les années passées ont permis de construire une structure solide qui abrite aujourd’hui 18 organisations membres comptant plus de 1‘300 médiatrices et médiateurs, ainsi que 16 instituts de formation.

fsm01

À sa fondation, la FSM s’est donné des lignes directrices, qui continuent jusqu’à maintenant à représenter le fondement de ses actions et de son travail :

fsm02

Il y a environ 10 ans, le Comité à la tête de la FSM à l’époque décida d’organiser une retraite et d‘initier un processus « Open Space », afin de passer en revue l’histoire de la FSM, procéder à une analyse de la situation et envisager des pistes pour le futur. Ces réflexions amenèrent notre organisation à adopter une vision, guidant encore aujourd’hui nos orientations. Ce processus a permis à la FSM de sortir définitivement de la phase pionnière, en lui donnant l’ancrage nécessaire pour établir des bases solides et acquérir la maturité souhaitée.

fsm03

En 2013, le nouveau Comité élu à la tête de la FSM s’inspira des lignes directrices et de la vision pour se lancer dans un processus d’élaboration d’une nouvelle stratégie et d’un plan de développement organisationnel. Choisissant une approche fondamentalement participative, le Comité associa ses organisations membres et les médiatrices et médiateurs de la base pour réfléchir aux éléments appelés à constituer la stratégie du futur de la FSM.

fsm04

Aujourd’hui, la Fédération Suisse des Associations de Médiation SDM-FSM se présente ainsi :

fsm05

La structure de la FSM a été renforcée par la mise en fonction d’un Secrétariat général permanent, ainsi que par la création de commissions et d’entités chargées de domaines tels que l’information et la communication, la recherche de fonds, les développements futurs (« Fabrique à idées »), une instance d’Ombudsman, de même que l’ouverture de possibles représentations régionales.

La Suisse a une longue tradition de bons offices et de médiation. Citons des personnalités telles que Henry Dunant, le fondateur de la Croix-Rouge et l’initiateur des Conventions de Genève, ou Nicolas de Flue, dont nous célébrons les 600 ans de la naissance cette année. Nous avons l’ambition de nous inspirer de cet héritage et d’oeuvrer à ce que ces valeurs soient mieux connues. Dans une époque de transition et de changements, il nous paraît particulièrement important d’insister sur l’intégration de ces valeurs non seulement auprès de nos membres, mais également au sein de la société. Le monde a un urgent besoin de dialogue et de rapprochement. C’est pourquoi nous avons à coeur de travailler à promouvoir une attitude, à l’extérieur comme à l’intérieur de la FSM, démontrant la crédibilité et la qualité de la médiation; l’objectif étant que la médiation s’implante durablement et à large échelle au sein de la société, de l’économie et de la politique. La médiation, une idée, un engagement qui nous lie tous, médiatrices et médiateurs, et au travers de laquelle nous communiquons en adoptant la même langue et la même posture, à l’interne comme à l’externe : voici l’objectif que nous nous sommes fixés et que nous avons intitulé « Médiation Suisse 2020 ».

Nous sommes fiers d’avoir pu convaincre des personnalités de la politique, de la société civile et de l’économie de soutenir la médiation, en nous faisant parvenir leur témoignage :

Didier Burkhalter, ministre : « C’est avec plaisir que je vous transmets ci-dessous quelques mots issus d’un discours sur la médiation… : Les bons offices de la Suisse et, plus particuli¬èrement la médiation, sont des éléments essentiels de notre politique de paix. […] La Suisse et la médiation sont indissociables, tout simplement. Elles sont de la même famille, comme des soeurs… » (Conseiller fédéral, Chef du Département fédéral des affaires étrangères DFAE)

Adolf Ogi, ancien Conseiller fédéral : « Les conflits sont des phénomènes tout-à-fait normaux, qui peuvent survenir en tout temps dans le monde économique. Le futur d’une entreprise dépend de la façon dont ceux-ci sont abordés. La médiation représente une opportunité excellente de traiter les conflits ensemble, en recherchant une solution pour l’avenir, et sans bureaucratie. C’est ainsi que l’on permet le maintien et le rétablissement d’un climat de travail positif. Il faut propager ce point de vue – ce à quoi s’attelle fermement la Fédération Suisse des Associations de Médiation FSM. À l’occasion des 16 ans de votre existence, je vous transmets tous mes voeux de succès pour la poursuite de votre travail. » (Conseiller fédéral de 1987 à 2000, ancien représentant spécial de l’ONU pour le sport au service du développement et de la paix)

Thomas Pfisterer, membre d’honneur de la FSM : « Durant toute ma vie, j’ai expérimenté et vécu la conciliation et la médiation: en tant que juge (jusqu’au Tribunal fédéral), en tant que Conseiller d’État, Conseiller aux États et avocat. Il est raisonnable de considérer que nous ne pouvons pas nous passer d’elles. Elles représentent aussi fréquem-ment une manière typiquement suisse de procéder. » (Prof.em.Dr.Dr.h.c., LL.M., Yale)

Ces paroles et témoignages nous encouragent à poursuivre le chemin que nous avons emprunté, jusqu’à ce que cela devienne une évidence pour tous: que les personnes vivant un conflit puissent s’adresser à une médiatrice ou à un médiateur !

fsm06

La Fédération Suisse des Associations de Médiation SDM-FSM abrite 18 associations de médiation, regroupant plus de 1’300 médiatrices et médiateurs, et 16 instituts de formation. De fait, la SDM-FSM est l’association de médiation la plus importante de Suisse.

En cette qualité, la SDM-FSM édicte des standards et des conditions cadres réglant la pratique professionnelle de ses membres. Elle s’implique sur le plan national pour que les différends, les conflits et les questions de société soient traités au moyen de la médiation ou de méthodes apparentées.

La SDM-FSM est l’organe de certification des médiatrices et médiateurs et s’assure que les personnes certifiées répondent aux critères de reconnaissance. Sur le site internet de la SDM-FSM, vous trouverez la liste des médiatrices et médiateurs SDM-FSM, ainsi que leurs domaines de compétences et de spécialisations.

Consultez le flyer.

Andrea Staubli, Présidente de la Fédération Suisse des Associations de Médiation SDM-FSM
Christiane Brem Kponton, Co-rédactrice Newsletter SDM-FSM

Vous êtes intéressé par la médiation ?