Des professionnels dans
tous les domaines de compétence
au service de la médiation indépendante.

Lueur & Semeur les petits médiateurs. Zizanie au potager

Préface de Jacques Salzer

C’est pendant mon cursus de DU1 à l’Ifomene fin 2016, soit un an après les attentats de Paris, que l’idée de ce livre m’est venue, en lisant Le Temps des médiateurs, ouvrage de référence de Jean-François Six.

L’auteur y affirme qu’il serait plus efficace de faire appel au médiateur en amont des conflits, au lieu d’attendre que tout aille mal. Cette prise de position a retenu mon attention.

Je me suis dit que le monde serait certainement meilleur si dès l’enfance, on initiait les humains aux nobles valeurs de la médiation. Les valeurs de la médiation sont des valeurs universelles : Écoute, Respect, Bienveillance, Empathie, Communication non violente, Paix. Initier les enfants dès leur plus jeune âge est donc un luxe dont il ne faut pas se priver.

Ayant toujours lu des histoires à mes enfants lorsqu’ils étaient petits, je me suis demandé s’il existait un conte qui explique ce qu’est un médiateur et ce qu’est une médiation.

J’ai cherché et n’ai rien trouvé.

Alors j’ai inventé deux petits personnages : Lueur et Semeur les Petits Médiateurs.

Les Petits MédiateursLueur est une ampoule qui s’illumine au fur et à mesure que les médiés communiquent. Elle émet de la lumière pour que chacun voie mieux le point de vue de l’autre. Et Semeur, quant à lui, est une petite graine de haricot qui, grâce à ses questions bienveillantes, fait germer des petites graines de réflexion et de paix.

J’avais mes médiateurs, ne restait plus qu’à trouver les autres personnages, que je souhaitais éloignés de la réalité afin de laisser l’imaginaire des enfants faire son chemin. J’ai donc inventé un conflit dans un potager, entre les légumes qui poussent sous la terre et ceux qui poussent au-dessus. Avec, dans les rôles principaux, une citrouille et une pomme de terre.

Après recherches, j’ai constaté que les professionnels de l’éducation manquaient d’outils sur ce sujet.

Il y avait donc un besoin.

Pour le combler, j’ai demandé à une amie, Adeline DUMONT MBOLE MBOMBO, professeure des écoles, de créer un livret pédagogique à l’usage des enseignants des cycles 1 à 3 du primaire. Ce livret est un support de travail complet pour les enseignants qui souhaitent travailler sur le conte et ses valeurs dans leur séance d’Enseignement Moral et Civique.

Ce livre est utile aux petits comme aux grands enfants, comme le fait remarquer Jacques SALZER qui m’a fait l’honneur d’en écrire la préface. Il montre qu’il est normal de se disputer, et que si l’on sait prendre le temps d’écouter l’autre, de s’expliquer, de chercher des solutions, on sème déjà des graines de tolérance et de bienveillance.

Toutes les étapes de la médiation y sont expliquées, le processus est totalement respecté. Les enfants découvrent ainsi le métier de médiateur et les étapes du processus avant la réconciliation ! Pour les grands enfants c’est une façon ludique de découvrir la médiation ou d’expliquer à son enfant quel est son métier si l’on est soit même déjà médiateur.

Bien évidemment plus on côtoie tôt la bienveillance, mieux c’est. Les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain.

En somme, si nous voulons que le monde aille mieux, prenons le temps de raconter des histoires de réconciliation à nos enfants et donnons-leur envie de s’approprier toutes les belles valeurs de la médiation.

Les Petits MédiateursC’est un peu comme la légende du colibri. En lisant un conte bienveillant, chacun peut faire modestement sa part pour que notre monde aille mieux. Ce livre est un outil pour la culture de la non- violence.

Le livre et le livret pédagogique peuvent être obtenus sur mon site : www.lueuretsemeur.com. Ils ont été imprimés en France par un Esat (Établissement Spécialisé d’Aide par le travail pour personnes handicapées).

Ce fut un travail d’équipe formidable. Quant aux magnifiques illustrations, elles sont du talentueux Nicolas Attié.

À ce jour des écoles privées ont déjà adhéré au projet et j’en suis très fière. Une école envisage même d’associer à leur démarche pédagogique un potager.

J’ai des retours positifs de professionnels de la médiation, et d’enfants qui ont aimé l’histoire.

Je sais que des messages pertinents ont été transmis et cela depuis des générations par la lecture et le jeu. Les contes Africains, les fables, ont traversé les siècles et instruit sans en avoir l’air.

J’arrive à un moment de ma vie où j’ai encore plus envie de partager tout ce qui a du Sens et en donner à mon activité.

Je sais que les valeurs de la médiation sont des valeurs nobles dont il faut abuser pour le bien-être de l’humanité.

En somme, être le passeur d’un message de tolérance et de paix, est une « mission colibri » qui m’enthousiasme !

L’auteure Catherine Laval, adhérente ANM

Vous êtes intéressé par la médiation ?