Des professionnels dans
tous les domaines de compétence
au service de la médiation indépendante.

Plateforme de la Médiation Française

La Plateforme de la Médiation Française (PMF) ou l'urgence d'un rassemblement collaboratif !

Les premières initiatives communes aux associations représentatives de la diversité des formes de médiation datent de 2008 avec l’écriture du code de déontologie du médiateur, officiellement présenté en février 2009. Ce fut un véritable acte fondateur d’un mouvement de collaboration autour des principes partagés de la médiation. La tenue du « Forum ouvert » sur la professionnalisation en février 2011 a nécessité un profond travail de cohésion et produit des conclusions, construites à partir des expériences terrain et toujours d’actualité, présentant les conditions garantissant une médiation professionnelle. Ce Forum fut le déclencheur d’un élan authentique vers une mutualisation des échanges.

La Plateforme de la Médiation Française est donc née de l’intérêt porté par les associations de se réunir afin de mener ensemble des projets communs permettant de développer la médiation en France.

Dans cet esprit, elle s’est constituée de manière informelle et innovante sous la forme d’une convention passée entre tous ses membres, convention respectueuse de l’indépendance de chacun.

Les organisations – Association Nationale des Médiateurs (ANM), Centre de Médiation et d’Arbitrage de Paris (CMAP), le Club des Médiateurs de Services au Public, la Fédération Nationale des Centres de Médiation (FNCM), La Fédération Nationale de la Médiation et des Espaces Familiaux (FENAMEF), France-Médiation et l’Institut d’Expertise, d’Arbitrage et de Médiation (IEAM) – ont signé officiellement leur convention en septembre 2012.

Conformément aux objectifs qu’elles se sont fixés :

  1. constituer un espace de rencontre et de discussion rassemblant des structures représentatives agissant dans les différents champs de la médiation,
  2. adopter, soutenir et défendre des positions communes, notamment sur les évolutions du cadre juridique général de la médiation et les modalités pratiques de l’application de celui-ci au plan national et européen,
  3. porter la parole commune auprès des interlocuteurs publics et privés,
  4. assurer la publicité de ses prises de position afin de concourir à la promotion de la médiation par des actions de communication,

les différentes organisations se sont réunies régulièrement, généralement une fois par mois.

Le premier chantier a porté travaillé sur l’accès à la médiation. Le deuxième sur la qualité en médiation.

Puis au cours de l’année 2014, la Plateforme a, rencontré des autorités qualifiées et porté sa parole commune auprès des institutions œuvrant, notamment, dans le cadre de la transposition de la directive européenne du 21 mai 2013 relative la consommation et du comité de pilotage organisé par le Ministère de la justice dans le cadre de la « justice du XXIème siècle ».

Aujourd’hui, afin de renforcer son autorité, la Plateforme envisage de se doter d’une personnalité juridique apte à effectuer quelques réalisations collaboratives indispensables tout en maintenant la souplesse inhérente à la médiation ainsi que l’indépendance des associations participantes. Cela devrait avoir pour effet de la doter ponctuellement de moyens lui permettant d’assurer son quatrième objectif : des actions de communication à commencer par la création d’un site.

Il est maintenant tout à fait nécessaire de donner de la visibilité à cette expérience innovante qu’est la Plateforme, témoignage de la possibilité qu’ont les médiateurs de pouvoir se rassembler pour agir sur l’intérêt du bon usage de la médiation basée sur un élément commun : la déontologie propre à la médiation !

La société a besoin de la médiation. La médiation, pour se faire connaître comme « objet » de changement culturel, doit se présenter UNIE. L’image cohérente de professionnels capables de parler ensemble pour porter la médiation dans sa diversité est pertinente et créatrice de confiance.

La Plateforme de la Médiation Française évolue pour répondre à l’urgence du besoin sociétal de médiation ! Il est urgent de la faire connaître !

Gabrielle Planès
Présidente

Vous êtes intéressé par la médiation ?