Gary Friedman, « En soi, vers l'autre » | ANM - Association nationale des médiateurs

Gary Friedman, « En soi, vers l'autre »

Publié le 14 mai 2018

Préface d'Alain Roy

Je suis très heureux d'avoir écrit la préface du livre de Gary Friedman : « En soi, vers l'autre », traduction française de « Inside out ». Ce titre était difficile à traduire pour exprimer en quoi ce livre est important pour les médiateurs, et je suis aussi très heureux d'avoir trouvé cette traduction du titre : Gary me dit d'ailleurs en plaisantant qu'il préfère le titre français au sien !

Une découverte à faire

Pour les médiateurs français, découvrir l'œuvre de Gary Friedman est, à mon avis, une étape indispensable pour progresser. Car c'est une véritable œuvre qu'il a créée en développant une approche originale de la médiation par la compréhension. Ses livres nous restituent cette approche et la rendent très vivante : Gary Friedman nous raconte toujours des cas concrets de médiations qu'il a réalisées, avant d'en tirer des conclusions d'intérêt général pour formaliser le processus.

Son premier livre « Défier le conflit – La médiation par la compréhension » nous avait présenté sa méthode de médiation : elle est basée sur la compréhension par les parties de leur conflit et de l'histoire de ce conflit, mais aussi de l'autre, de leurs propres intérêts et besoins, jusqu'à leurs valeurs fondamentales, en commençant par la compréhension de leur raison d'être en médiation et du processus de médiation.

J'en ai tiré plusieurs concepts que j'ai repris dans mes formations, en particulier celui du « piège du conflit » qui fait que les parties en sont prisonnières. Elles sont en quelque sorte « agies » par le conflit et ne peuvent plus s'en libérer sans l'intervention d'un tiers, que ce soit un juge pour trancher leurs positions, ou un médiateur pour les aider à résoudre leur conflit en profondeur. Un autre concept important est l'accueil du conflit par le médiateur, ou plutôt l'accueil de sa tension pour mieux le travailler.

Aller en soi, c'est aller plus loin

Dans ce nouveau livre, « En soi, vers l'autre », Gary Friedman nous emmène beaucoup plus loin. Il ne s'agit plus de travailler sur le processus de médiation. Il s'agit de travailler sur le médiateur lui-même.

On dit toujours que le médiateur doit conserver sa neutralité, sans quoi il ne sera plus impartial et la médiation échouera.

Cette neutralité est souvent exprimée comme la capacité à ne pas être affecté par ce qui se passe au cours de la médiation. S'il ressent une émotion, en particulier négative, le médiateur s'efforce de s'en libérer en la mettant de côté, et en s'accrochant à sa neutralité. Si le médiateur est déstabilisé parce que la médiation réactive en lui une souffrance liée à son histoire personnelle, il fait une pause, ou passe la main à son co-médiateur, et l'on dit que c'est un grand avantage de la co-médiation. On dit aussi qu'on ne peut pas être médiateur trop jeune car, n'ayant pas encore travaillé suffisamment ses conflits personnels, on est encore trop vulnérable aux émotions fortes.

Mais, nous dit Gary Friedman, tout ceci est une illusion. Cette neutralité-là est impossible. Nous voulons traiter les parties comme des êtres humains, mais nous oublions que, tout professionnels que nous sommes, nous aussi, nous sommes des êtres humains. On ne peut pas ne pas être affecté par les personnes que nous rencontrons en médiation. Et comme nous sommes affectés malgré tous nos efforts de neutralité, à notre insu et quoi que nous en pensions, les personnes le sentent et cela modifie notre relation à eux. Nous devenons alors partie du problème.

Comment faire

« En soi, vers l'autre » nous apprend à accepter cette réalité et à la prendre en compte pour l'intégrer dans le processus de médiation. C'est difficile et cela demande beaucoup de travail, mais c'est possible : le livre décrit en détail le programme qui a permis d'expérimenter et de modéliser ce travail, à la plus grande satisfaction des participants au programme.

Ressentant une émotion forte, en particulier négative, en présence d'une partie, ou notant qu'il est en train de juger la personne, le médiateur en prend conscience. Plutôt que de chercher à l'évacuer, il s'y intéresse et se livre à un travail d'introspection pour découvrir ce qui résonne en lui. Car ce n'est pas l'autre qui provoque la réaction en nous : c'est ce qui est en nous qui résonne à la présence de l'autre. Et l'autre le sent bien, et s'il nous trouve partial, et soudain distant et déconnecté, il a bien raison..., et c'est le processus de médiation qui en pâtit.

Pour modéliser le travail d'introspection que doit faire le médiateur, Gary Friedman a créé le « V interne », sur le modèle du V externe utilisé pour le processus de médiation.

En étant capable de se livrer à ce travail d'introspection quand une partie provoque en lui une réaction qui perturbe la médiation, le médiateur peut garder une communication efficace avec les deux parties tout au long du processus, et ainsi les aider à parvenir à la solution qui leur convient vraiment. Ceci permet à Gary Friedman de donner une nouvelle définition de la neutralité du médiateur : ce n'est plus être capable de se tenir à distance des émotions créées par la rencontre avec l'une des parties ; c'est être capable de rester connecté en permanence aux deux parties, à travers les émotions qu'elles peuvent susciter en nous.

Alain Roy, Délégué régional ANM

L'ouvrage En soi, vers l'autre est paru en 2017 chez Médias & Médiations.



L'ANM sur Twitter

ANM Conso

Si vous êtes un consommateur et avez un problème avec un professionnel, cliquez ici.

Si vous êtes un professionnel à la recherche d'une entité de médiation de la consommation, cliquez ici.

5 juillet 2019

Lettre d'information bimensuelle de l'ANM n°43

Consultez notre dernière lettre d'information en cliquant ici.

19 juin 2019

Lettre d'information bimensuelle de l'ANM n°42

Consultez notre dernière lettre d'information en cliquant ici.

4 juin 2019

Lettre d'information bimensuelle de l'ANM n°41

Consultez notre dernière lettre d'information en cliquant ici.

16 mai 2019

Lettre d'information bimensuelle de l'ANM n°40

Consultez notre dernière lettre d'information en cliquant ici.

1er mai 2019

Lettre d'information bimensuelle de l'ANM n°39

Consultez notre dernière lettre d'information en cliquant ici.

18 avril 2019

La justice restaurative

À l'Université Lyon 2, le 22 mai, journée d'études organisée en partenariat avec l'ANM.

16 avril 2019

Lettre d'information bimensuelle de l'ANM n°38

Consultez notre dernière lettre d'information en cliquant ici.

4 avril 2019

Lettre d'information bimensuelle de l'ANM n°37

Consultez notre dernière lettre d'information en cliquant ici.

15 mars 2019

Lettre d'information bimensuelle de l'ANM n°36

Consultez notre dernière lettre d'information en cliquant ici.