Grand Débat 2019 | ANM - Association nationale des médiateurs

Toulouse (31)

Publié le 7 février 2019

Daniel BENYAHIA
7 février 2019
Débat organisé à la demande de la ville de Toulouse

Vos observations et ressentis sur la tenue du débat

La réunion fut assez difficile, par partie par la présence de gilets jaunes, cependant le débat a bien eu lieu, et a permis de nombreuses contributions.

La présence de deux animateurs, Sandra Coudreau et moi meme a grandement contribué à la bonne tenue de la réunion.

Comment avez-vous rédigé votre synthèse ?

La rédaction de la synthèse a été réalisée en simultané, par des assisantes parlementaires, mises à disposition pour ce débat.

Quels conseils donneriez à vos confères animateurs de débats ?

Plusieurs recommandations :

  • Traiter thème après thème
  • Limiter la paroles à une question par personne et par thème
  • Prévoir du temps pour les questions sortant du périmétre des thèmes proposés
  • Prévoir l'envoi du projet de synthèse à l'ensemble des participants qui en feraient la demande.

Distroff (57)

Publié le 2 février 2019

Dominique WEBER
2 février 2019
Débat organisé conjointement à la demande d'un groupe de Gilets Jaunes et de la Mairie

Vos observations et ressentis sur la tenue du débat

Débat organisé à la demande de gilets jaunes et de citoyens de la commune de Distroff. Le maire de la commune a mis à disposition la salle et a participé activement avec ses adjoints à l'organisation comme au débat.

Environ 100 personnes présentes, beaucoup d'hommes retraités et des gilets jaunes en général plus jeunes.

Débat un peu « animé » en début de réunion et d'une manière générale très constructif.

À l'issue du débat, les participants ont souhaité organiser 3 autres débats pour traiter de sujets prévus dans le cadre du grand débat et également d'autres sujets comme l'éducation, la famille, la santé et l'Europe.

Comment avez-vous rédigé votre synthèse ?

La synthèse a été rédigée en direct par 2 personnes.

Un comité de validation a ensuite relu cette synthèse avant sa mise en ligne sur le site de la mairie, pour éventuels commentaires par les participants à la réunion.

Par mesure de précaution, l'ensemble du débat a été enregistré afin de permettre des vérifications si nécessaire.

La synthèse validée a ensuite été transmise.

Quels enseignements en tirez-vous ?

Nos outils de médiateur sont parfaitement adaptés à ce type de situations. La mise en place du cadre, sa tenue avec bienveillance et autorité, l'accueil des ressentis , l'écoute active et la reformulation sont selon moi les ingrédients nécessaires au bon déroulement de ces réunions.

À titre personnel, j'ai été ravie par ces expériences.

Quels conseils donneriez à vos confères animateurs de débats ?

Avoir confiance dans le processus, se faire confiance, faire confiance aux personnes présentes, le tout avec humilité.

Reims (51)

Publié le 2 février 2019

Michel FORESTIER
2 février 2019
Débat organisé à la demande de la Mairie de Reims

Vos observations et ressentis sur la tenue du débat

400 personnes environ, débat organisé par table de 10 personnes sur un des 4 thèmes pendant 1 heure, puis après la présentation des propositions des tables, changement de table pour une nouveau débat autour du même thème ou d'un autre.

On a été interrompu pendant 30 minutes à l'issue du 1er tour par des gilets jaunes mécontents des productions d'une table.

Après leur départ, les échanges ont pu reprendre mais avec un quart de participants en moins.

Les échanges autour des tables (sauf à une exception) ont été conviviaux.

Comment avez-vous rédigé votre synthèse ?

Il n'y a pas eu de synthèse. La mairie ne voulait jouer que le rôle d'organisateur et de relais. Elle a transmis à la mission nationale les productions écrites des tables, les productions individuelles et les vidéos.

Quels enseignements en tirez-vous ?

Que la démocratie participative ne s'apprend pas en un jour. Il est dommage que le débat ne soit qu'une production d'une demie journée, sans avoir de temps de reprise des propositions et d'approfondissement par les participants. C'est le symétrique du pouvoir actuel (descendant) : on arrose vers le haut (au lieu du bas), mais sans véritable échange.Sur le plan de l'animation, cela se déroule sans difficulté. L'incursion des gilets jaunes est un phénomène sur lequel personne ne pouvait avoir de maîtrise.

Quels conseils donneriez à vos confères animateurs de débats ?

  • Qu'ils participent sans hésiter à l'animation. C'est très intéressant.
  • S'ils en ont la possibilité qu'ils essaient de convaincre l'organisateur de prévoir un retour vers les participants.

Saint-Didier (84)

Publié le 1er février 2019

Pascal DENORMANDIE
1er février 2019
Débat organisé à la demande de Adrien MORENAS, Député de la 3e circonscription du Vaucluse

Vos observations et ressentis sur la tenue du débat

J'ai assisté le vendredi 1er février au 1er rassemblement local à la mairie de St DIDIER petit village de la périphérie de Carpentras.

J'y suis allé initialement comme simple observateur du débat afin déjà de me rendre compte de la manière dont il avait été organisé et animé afin d'appréhender mon rôle éventuel de médiateur ou plus exactement de facilitateur des échanges.

Ayant retrouvé sur place un autre médiateur du Gemme, ancien magistrat de la Cour d'appel d'Aix-en-Provence que j'avais déjà eu l'occasion de rencontrer dans la perspective de l'amener à L'ANM, il m'a d'emblée suggéré de faire équipe, lui-même ayant proposé ses services au Député.

Je vous livre mes observations à l'issue de cette rencontre qui a duré près de 3 heures :

  1. Participation : 150 personnes s'étaient inscrites à l'avance par internet et divers supports de communication, 100 personnes supplémentaires se sont présentées au dernier moment soit environ 250 présents.
  2. Débat prévu en 2 temps
    1. Il avait délibérément été limité pour ce soir-là à 3 sujets :
      • Le pouvoir d'achat
      • Les transports
      • Le chauffage des domiciles

      Étant précisé que deux autres réunions se tiendront ultérieurement afin d'aborder d'autres thématiques.

      Pendant cette 1ère phase d'environ deux heures, les participants étaient répartis par groupes de 15 à 25 personnes autour d'une quinzaine de tables.

      Chaque table disposait d'un modérateur désigné au départ pour faciliter les échanges à charge de chaque groupe de désigner un « rapporteur » pour rendre compte à l'ensemble de la salle des travaux de chaque table.

    2. Après les rapports un 2ème temps d'une heure avait été prévu ensuite pour les participants souhaitant poser des questions au député qui s'était engagé à y répondre.
Remarques générales
  1. Sur la répartition des participants autour des tables : celui-ci s'était organisé après tirage au sort. Le but étant d'éviter des regroupements « partisans » pouvant confisquer ou phagocyter les échanges de leur table.
  2. Sur l'acceptation des règles du jeu prévues ce soir-là : seuls trois contestataires se sont exprimés au départ pour regretter que les sujets soient limités.
  3. Sur la constitution de la salle : environ 10% de jeunes de moins de 30 ans, une répartition équilibrée se faisant entre des adultes confirmés de 30 à 60 ans et des séniors de plus de 60.
  4. Sur le travail et les échanges à chaque table : les modérateurs désignés ont dans l'ensemble bien contrôlé les prises et temps de parole sans frustrations apparentes et aucune table n'a eu à faire appel aux médiateurs.
  5. Sur les synthèses rapportées à la salle : à l'exception de 2 rapporteurs manifestement grognons et non ralliés au consensus général porteurs d'une parole plus personnelle que conforme au discours de leur table, j'ai été frappé par la qualité de l'expression et de l'esprit de synthèse des autres porte-paroles.
  6. Sur la participation : elle fût assidue sans débordement excessif sinon celui d'un orateur qui avait consciencieusement rédigé un mémoire de plusieurs pages mais personne n'ayant manifesté une quelconque impatience il a pu le lire debout jusqu'à la dernière ligne et se rasseoir… satisfait de lui !

Quant aux « gilets » arborant leur signe distinctif, ils n'étaient qu'une vingtaine pour la plupart bien répartis ce qui était donc loin de colorier l'ensemble de l'assistance, seulement quelques touches de jaune ici et là.

Sur le calme assuré de cette manifestation, notons que le département avait quand même prévu quelques « gilets bleus » discrets mais néanmoins équipés en pros et visibles aux abords de la salle.

Quels enseignements en tirez-vous ?

La présence d'un médiateur a in fine deux raison d'être :

  1. Permettre aux animateurs de chaque table de mieux faire respecter les règles du jeu définies au départ du débat c'est à dire :
    • ne pas sortir des thèmes ou sujets du jour proposés pour la réunion
    • s'exprimer à son tour sans monopoliser la parole au détriment des autres participants
  2. Bien présenter son rôle au départ de la manifestation afin que ces interventions éventuelles non seulement ne soient pas contestées par les « récalcitrants » mais bien au contraire appuyées par la grande majorité des présents qui souhaitent chacun pouvoir s'exprimer équitablement.


L'ANM sur Twitter

ANM Conso

Si vous êtes un consommateur et avez un problème avec un professionnel, cliquez ici.

Si vous êtes un professionnel à la recherche d'une entité de médiation de la consommation, cliquez ici.

11 novembre 2019

Semaine internationale de la justice restaurative : Soirée-Débat sur la Justice Restaurative, le 22 novembre 2019 au DEFAP à Paris

Dans le cadre de la semaine internationale de la Justce restaurative, découvrez la Soirée-Débat en cliquant ici 

1er novembre 2019

Lettre d'information bimensuelle de l'ANM n°47

Consultez notre dernière lettre d'information en cliquant ici.

18 octobre 2019

Livre Blanc de la médiation par le collectif Médiation 21

Le Livre Blanc a été remis à la Garde des Sceaux

Il présente un socle commun de propositions portées par le Collectif Médiation 21.

Vous pouvez le consulter en cliquant ici.

17 octobre 2019

La Lettre n°10

Le nouveau numéro de la Newsletter de l'ANM est en ligne.

Consultez toutes les Lettres

9 octobre 2019

Lettre d'information bimensuelle de l'ANM n°46

Consultez notre dernière lettre d'information en cliquant ici.

7 octobre 2019

Le Congrès International de la Médiations à Angers en 2020

Le site internet Médiations2020, du Congrès International de la Médiations, est en ligne.

Vous pouvez aussi suivre l'actualité sur le compte Twitter et LinkedIn.

Vous pouvez consulter le programme prévisionnel

Vous pouvez aussi faire une proposition de contribution, jusqu'au 30 octobre en utilisant le ]

6 octobre 2019

La médiation avance en Provence !

Félicitation à notre adhérente, Cécille Lapierre, pour ses actions de promotion de la médiation.  

Vous pouver retrouver une conférence-débat dans laquelle elle interviendrai en qualité de modératrice sur le thème de la "séparation et des violences psychologiques, comment organiser la parentalité ?" ainsi q'un article  démontrant son []

18 septembre 2019

Médiation pénale et justice restaurative

À Genève, le 28 novembre 2019, table ronde avec deux procureurs généraux, organisée en partenariat avec l'ANM.

17 septembre 2019

ASM Alsace Médiation fête ses 10 ans !

Pour ses 10 ans, l'ASM Alsace Médiation, association adhérente de l'ANM, organise plusieurs événements dans le cadre de la semaine de la médiation.

Retrouvez le programme en cliquant ici.