La Lettre n°09 - Avril 2019 | ANM - Association nationale des médiateurs

ANM - Association Nationale des Médiateurs

ANMLa Lettre n°09
Avril 2019

Publiée le 11 avril 2019

Apprendre de ses échecs

Je n'échoue jamais ; soit je gagne, soit j'apprends.
Nelson Mandela

La Lettre 09Xiaodong Lin-Siegler, une chercheuse de l'Université de Columbia à New York, a réalisé une expérience, qui met en lumière les facteurs qui influencent la réussite des étudiants. Elle en a publié les résultats dans un article paru en 2016 dans la revue Psychologie de l'éducation, éditée par l'Association américaine de psychologie (vol. 108, n°3).

L'expérience a été menée dans les zones à faible revenu de New York, à Harlem et dans le Bronx. 402 élèves de troisième et de seconde ont été divisés en trois groupes.

Le groupe de contrôle lut un essai décrivant les découvertes d'éminents scientifiques, tels Albert Einstein et Marie Curie.

Le deuxième groupe lut un texte évoquant les difficultés rencontrées par ces scientifiques dans leur vie personnelle, par exemple, la nécessité pour Einstein de fuir aux États-Unis, afin d'éviter les persécutions nazies.

Le troisième groupe reçut un texte montrant les luttes et la persévérance de ces scientifiques, malgré la succession d'échecs auxquels ils avaient été confrontés, comme Marie Curie, qui, en dépit de nombreux revers, a continué ses recherches et a été récompensée de deux prix Nobel : physique et chimie.

Lors d'examens passés six semaines plus tard, les étudiants des groupes 2 et 3 améliorèrent leurs résultats de manière significative, tandis que les étudiants du groupe de contrôle virent au contraire leurs performances baisser.

Interrogés sur leur perception de la situation, les étudiants des groupes 2 et 3 voyaient ces grands scientifiques comme des personnes semblables à eux qui devaient surmonter une série d'obstacles pour réussir, tandis que les étudiants du groupe de contrôle considéraient qu'un fossé infranchissable les séparait de ces grands scientifiques, qui étaient dotés d'aptitudes particulières dont eux-mêmes étaient dépourvus.

Le médiateur n'a-t-il pas pour rôle d'aider chaque participant à mobiliser ses ressources personnelles pour passer d'un état initial où prédomine le sentiment d'impuissance, de confusion, de doute, de peur face au conflit, à un état où prévalent la confiance en soi et la volonté de s'en sortir et d'aller de l'avant, de retrouver la maîtrise de sa propre histoire et de ses relations avec l'autre ? Les engagements pris en médiation ne sont-ils pas la promesse d'une transformation ? Transformation du regard porté sur soi-même et sur autrui et qui révèle que l'autre n'est pas un objet que l'on domine ou s'approprie, mais un sujet, un alter ego, et que le lien que l'on tisse entre deux sujets doit nécessairement être un lien d'égalité et de solidarité.

Janie Bugnion, Administratrice ANM

 

Rubriques

  • Le Grand Débat National
    • Exposé de Guy Canivet lors de l'Assemblée générale de l'ANM le 5 avril 2019
    • 6 témoignages
  • Les institutions
    • L'OHADA et la médiation
  • Les événements
    • L'ANM a fêté ses 25 ans le 19 novembre 2018 : 1 article
    • La Clinique de la médiation de Lyon a été inaugurée le 24 janvier 2019 : 3 articles
  • Les ouvrages sélectionnés par l'ANM
    • La médiation humaniste : un autre regard sur l'avenir
    • La révolution du don & Œil pour œil, don pour don
  • Les mémoires sélectionnés par l'ANM
    • La médiation pénale : une justice ambivalente
    • La médiation par les pairs dans une école secondaire belge
  • La médiation de la consommation
    • Le médiateur de la généalogie professionnelle
  • La rubrique générale
    • 4 articles
  • Les associations adhérentes
    • Émergence, l'institut de formation Médiateur CNV
  • La rubrique internationale
    • Le Centre international de médiation et de prévention des conflits de Bruxelles se présente

Le mot du Président

La médiation dans tous ses états… de services !

Chers lecteurs et lectrices de la Lettre,

Voici votre nouvelle édition, qui démontre la vitalité et la richesse de nos expériences au service de l'intérêt général.

Cette ouverture à l'autre que porte la médiation, elle transparaît dans les 20 contributions qui suivent.

Elle a d'ailleurs été promue « in vivo » par 250 de nos 804 adhérents dans les débats d'initiative locale menés auprès de 18 000 Français. Ces beaux états de services – vos beaux états de services – l'ANM en est fière !

Bonne lecture, venez découvrir nos expériences, notre actualité, nos recommandations de lecture, notre ouverture au monde !

Bien à vous,

Didier Morfoisse, Président de l'ANM

 

Intervention de M. Canivet lors de l'AG de l'ANM le 5 avril

Renouveler la citoyenneté : premiers enseignements du Grand Débat

Premier Président honoraire de la Cour de cassation,
Ancien membre du Conseil constitutionnel,
Membre du Collège des Garants du Grand Débat,

Monsieur Guy CANIVET est intervenu sur le thème

« Renouveler la citoyenneté : premiers enseignements du Grand Débat »

lors de l'Assemblée générale de l'ANM, le 5 avril 2019, à la Chambre des Notaires.

Son exposé a été suivi d'un échange de bonnes pratiques sur

« Le rôle du médiateur dans les débats d'initiative locale »

en présence de Gaëlle WALKER animatrice de débats en région lyonnaise et de Catherine EMMANUEL animatrice de débats en région parisienne et à la Maison centrale de Poissy.

Regarder la vidéo

 

Au cœur du Grand Débat

De la facilitation à la compréhension

L'ANM est, semble-t-il, la seule association de médiateurs à avoir été sollicitée par les pouvoirs publics et par les citoyens pour que, sur la base du volontariat, des médiateurs fassent œuvre de paix sociale en exerçant leurs habiletés dans la modération du Grand Débat National (GDN).

Grand Débat, la confiance pour libérer la parole

Pourquoi mettre nos compétences de médiateurs à disposition du Grand Débat ?

Ni défenseurs, ni détracteurs d'aucune des parties, animés par la seule volonté d'assurer au plus grand nombre l'accès, la participation et la prise de parole dans le respect de chacun, grâce à un cadre posé et accepté, nous participons à notre manière au grand débat en mettant à disposition nos compétences d'animateurs médiateurs.

Quand les citoyens deviennent gardiens des valeurs de la médiation

Dans le cadre du Grand Débat national, Marielle Planel a animé les quatre débats qui se sont tenus à Montélier dans la Drôme, entre le 2 et le 12 février 2019.

Stagiaire auprès de Médiation Active, centre de médiation fondé par Marielle Planel, Alban Hoareau, étudiant en Master 1 de l'Université Lyon 2, s'est entretenu avec elle et nous livre son témoignage.

Débattre : « discuter avec vivacité et chaleur… »

Je participe volontairement et bénévolement à l'animation de rencontres du Grand Débat National. C'est apparu comme une évidence. Participer au Grand Débat a un sens pour moi : je pourrais me rendre à certains débats comme participante. J'ai choisi de proposer certaines de mes compétences professionnelles pour soutenir, accompagner, être en appui à ces rencontres de citoyens. J'ai choisi de proposer un cadre à ces réunions, de faciliter l'écoute et l'expression de chacun et de favoriser la co construction dans les échanges. Tous ces objectifs sont un peu ambitieux mais portés par une vraie envie : l'envie d'être là, dans un acte citoyen et avec les autres.

Être indépendant, neutre et impartial c'est le leitmotiv des médiateurs et il me semble que c'est « la » posture adéquate pour animer ces débats et essayer de leur donner un sens. Pas forcément celui du débat partisan, celui du débat « sensible ». Sensibilité des situations, des sujets, des personnes, des difficultés exprimées. Je crois vraiment que la présence d'animateurs formés à la médiation est un atout pour le déroulement de ces échanges.

Le Grand Débat National à la Maison Centrale de Poissy

Les réunions du Grand Débat en milieu carcéral ont été initiées en mars 2019 et l'Association Nationale des Médiateurs a donc fait appel à candidature auprès de ses médiateurs.

J'ai accepté d'animer deux débats à la Maison Centrale de Poissy sans rien connaître de ce milieu, mais animée d'un réel désir de découvrir et mettre mon rôle de médiateur à disposition de la parole des détenus.

Environ 10 participants étaient volontaires pour ces deux débats, le premier animé seule, sur la Transition écologique, le 11 mars et le second, animé en co-médiation, sur la Fiscalité et dépenses publiques, le 12 mars.

Le Grand Débat à la Maison d'arrêt de Lons-le-Saunier

J'ai été contacté par le Tribunal de grande instance de Lons Le Saunier par l'intermédiaire du Conseil départemental de l'accès au droit (CDAD) du Jura, chargé d'organiser le débat en milieu carcéral dans le ressort.

J'ai été reçu par le Directeur avant la séance et nous avons mis au point un cadre simple sur une durée maximale de 2 heures et demie.

L'OHADA et la médiation

Expérience africaine d'harmonisation du droit et des modes de règlement des conflits

L'objectif de garantir les conditions de développement de l'Afrique par l'attraction des investissements à travers un environnement juridique favorable a poussé les décideurs du continent à mettre en place, au début des années 90, un dispositif normatif unifié applicable dans tous les États membres d'une organisation communautaire dénommée : OHADA. Il s'agit de l'acronyme de l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires.

L'ANM a fêté ses 25 ans

Le 19 novembre 2018, à la Fédération française du Bâtiment, 7 rue La Pérouse, Paris 16e

Occasion unique d'échanges accompagnés par des grands témoins prestigieux, cette journée a réuni 250 adhérents et sympathisants de l'ANM afin d'approfondir une réflexion centrée sur le thème :

Construire du commun dans un monde en perte de repères

Ensemble, nous avons réfléchi aux enjeux des bouleversements d'un monde caractérisé par :

  • un repli sur soi face à l'emprise croissante des nouvelles technologies et du numérique, de l'intelligence artificielle et du virtuel
  • une perte de la nécessité de la recherche de valeurs partagées et du sens de l'intérêt général
  • un déplacement du rôle symbolique de tous les acteurs, qu'ils soient familiaux, privés ou publics…

autant d'illustrations du déclin du sujet, voire, pour certains, de sa quasi mort clinique…

Dans cet univers, les médiateurs, « restaurateurs de la parole », ont fait le pari de la renaissance de l'homme sujet, acteur de sa vie et constructeur du commun indispensable à la vie en société.

La Clinique de la Médiation, projet formateur et professionnalisant

Le projet de la Clinique de la Médiation a enfin vu le jour le 24 janvier 2019. En effet, les étudiants du Master Médiation et du diplôme Universitaire (DU) de l'Université Lumière Lyon II, animent ce merveilleux projet sous l'encadrement des enseignants, chercheurs et intervenants du Master et du DU Médiation. L'objectif principal de la Clinique est de favoriser la promotion et le développement de la médiation, notion encore méconnue ou mal connue du public.

Une Clinique de la Médiation au service des citoyens !

La faculté de droit Julie-Victoire Daubié de l'Université Lyon 2 a récemment inauguré la première Clinique de Médiation en France, créée sur le modèle des cliniques du droit, qui permettent aux étudiants de mettre en pratique les enseignements reçus à l'université.

Dans le cadre de la Clinique de la Médiation, les étudiants en Master ou DU de médiation sont amenés à tenir plusieurs permanences chaque semaine, dans un lieu dédié au sein de la faculté située dans le centre-ville de Lyon. Les personnes qui le souhaitent peuvent être reçues lors de ces permanences gratuites, sur rendez-vous, pour obtenir des informations sur le processus de médiation, sur le cadre et les objectifs de ce mode de règlement des conflits. Si les personnes reçues souhaitent ensuite engager une médiation, les étudiants se chargent alors de contacter l'autre partie afin de l'informer à son tour. Avec l'accord des parties, les étudiants organisent une médiation.

Le Labo Collectif, pluralité de regards sur les relations humaines

C'est avec beaucoup d'enthousiasme que nous avons accueilli la proposition d'un partenariat entre la Clinique de la médiation développée par l'Université Lyon 2 et notre association Le Labo Collectif nouvellement créée. Ayant moi même été étudiante du Master « Médiation », aujourd'hui dénommé « Justice, Procès et Procédure », je suis particulièrement attachée à cette collaboration.

L'idée du Labo Collectif est apparue alors que j'étais encore étudiante et consacrais mes recherches de fin d'études à la socialisation par le conflit chez l'enfant.

J'ai été accueillie par l'école nouvelle du Chapoly pour un stage au cours duquel nous avons pu construire ensemble un projet de médiation.

La médiation humaniste : un autre regard sur l'avenir

Entretien avec Jacqueline Morineau

La médiation humaniste
Un autre regard sur l'avenir

Tel est le titre du dernier ouvrage de Jacqueline MORINEAU.

L'Association nationale des médiateurs vous invite à redécouvrir la médiation humaniste à travers l'entretien que la fondatrice du Centre de médiation et de formation à la médiation (CMFM) a accordé à Janie Bugnion le 13 septembre 2017.

La révolution du don & Œil pour œil, don pour don

Deux ouvrages d'Alain Caillé et Jean-Édouard Grésy

La révolution du don & Œil pour œil, don pour don

Tels sont les titres des deux ouvrages sur le don qu'Alain CAILLÉ et Jean-Édouard GRÉSY ont publiés en 2014 et en 2018.

Jean-Édouard GRESY répond aux questions de l'ANM et nous fait découvrir la pensée de Marcel MAUSS.

Émilie Villefranche présente ses deux mémoires

La médiation pénale : une justice ambivalente
La médiation par les pairs dans une école secondaire belge

Dans le cadre de mes études universitaires en Master de médiation à l'Université Lyon 2, j'ai pratiqué par deux fois l'exercice du mémoire.

Le premier est universitaire, c'est-à-dire une démarche théorique et de recherches sur un sujet minutieux et précis (ici, la médiation pénale et la justice restaurative) avec une méthodologie rigoureuse. Au contraire, le second exercice, en tant que « mémoire de stage », se veut beaucoup plus « pratique » et cherche à mettre en exergue certaines activités effectuées au sein d'un stage dans une association (la mise en place d'un dispositif de médiation par les pairs auprès d'une association belge de médiation) avec une problématique donnée et un bilan des résultats obtenus.

L'un se fonde sur la théorie, l'autre sur l'expérience. L'un est plus abstrait, l'autre plus concret : deux approches différentes mais non moins analytiques sur la médiation que je vous propose de découvrir.

Bonne lecture !

Un médiateur de la consommation atypique

Le médiateur de la généalogie professionnelle

Un nouveau défi après une carrière professionnelle de magistrat

Après 40 années d'exercice de fonctions judiciaires en qualité de magistrat du siège et atteignant l'honorariat de celles-ci, j'ai souhaité m'engager dans de nouvelles voies que m'autorisait mon nouveau temps libre. Parmi celles-ci, un de mes passe-temps, la généalogie familiale pratiquée à titre amateur depuis près de 20 ans a conduit l'union des généalogistes de France à me proposer le 8 juillet 2016 d'être le médiateur sectoriel de la consommation de l'union professionnelle dans le cadre de l'entrée en vigueur de l'ordonnance du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation.

Conformément à la législation applicable j'ai été agréé et inscrit le 8 décembre 2016 par la commission d'évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation (CEMC) établie auprès du ministère de l'économie et des finances, de l'action et des comptes publics, sur la liste des médiateurs de la consommation communiquée à la commission européenne. La commission a souhaité élargir le champ de mon intervention au-delà de l'union des généalogistes de France à toute la généalogie professionnelle, faisant de moi le seul médiateur de la consommation de cette activité.

Ce nouveau défi me permettait d'exercer dans le concret une forme particulière de médiation, mode alternatif de règlement des différends que j'avais beaucoup promu dans mon activité professionnelle.

L'ANM, un acteur engagé au service des habitants de Paris

La médiation de voisinage pour Paris Habitat

En juin 2017, l'Association Nationale des Médiateurs (ANM) et Paris Habitat ont conclu un accord de partenariat pour une durée de trois ans aux termes duquel l'organisme de logement social a confié à l'ANM le soin de mener des médiations auprès de certains de ses locataires rencontrant des difficultés de voisinage.

Office public de l'habitat de la ville de Paris, gérant plus de 300 000 logements, Paris Habitat est un acteur majeur du logement social à Paris et en proche banlieue. S'il ne fallait donner qu'un seul chiffre pour faire prendre conscience de l'importance de ce bailleur social, ce serait celui-là : un parisien sur dix est locataire auprès de Paris Habitat !

Créée en 1993, l'ANM est une association de médiation, généraliste, forte de plus de 800 adhérents répartis dans toute la France. L'ANM a notamment pour objet de promouvoir et favoriser la médiation par tous moyens appropriés et de proposer à toutes personnes physiques ou morales, privées ou publiques, des médiateurs dont elles reconnaissent la compétence et l'indépendance, dans le respect du Code national de Déontologie des Médiateurs.

A mi-parcours, il est intéressant de faire un point d'étape sur les enseignements tirés de cette expérience non seulement sur les conflits traités mais aussi sur les expériences mises en place en interne par l'ANM.

Tout d'abord, rappelons brièvement le cadre et l'organisation de cette collaboration.

Inter∞médiés fête deux ans d'existence en avril 2019 !

Inter-médiés s'apprête à fêter deux ans d'existence ! A partir du 15 avril 2019, le numéro 5 sera disponible sur le site de la revue. Après avoir exploré les champs de la médiation en milieu scolaire, dans l'entreprise, la justice et dans la société, le dernier né de la famille comportera un dossier spécial sur la médiation Interculturelle et Internationale.

Utilisation d'outils systémiques en médiation

L'objet flottant « la chaise vide du plus-un »

Lors d'une formation durant l'automne 2018, des médiatrices et des médiateurs professionnels se sont prêtés à un jeu de rôle particulier. Il s'agissait pour les « acteurs » d'utiliser un objet flottant systémique afin de mettre en scène les relations à l'intérieur d'une famille en conflit et de permettre à ses membres de porter un regard neuf sur la configuration familiale. A l'issue de cet exercice pratique, Janie Bugnion nous a proposé de décrire notre travail pour les lecteurs de la Lettre de l'Association Nationale des Médiateurs. Vous y trouverez des références ainsi que, nous le souhaitons, quelques éclairages utiles à votre pratique, voire l'envie d'utiliser cette technique inédite issue de la systémique et novatrice dans le domaine de la médiation.

Question de justice

Association pour l'introduction des pratiques de justice restaurative

Je suis très honorée de pouvoir vous présenter le travail de l'association Question de justice (Qdj). Nous avons choisi ce nom car il s'agit vraiment pour nous d'une question de justice que d'avoir droit à la justice restaurative (JR).

Le législateur décrit la justice restaurative ainsi1 : « la justice restaurative se définit comme un modèle de justice complémentaire du processus pénal, qui consiste à restaurer le lien social endommagé par l'infraction, par différentes mesures associant la victime, l'auteur et la société. Elle est conçue pour appréhender l'ensemble des répercussions personnelles, familiales et sociales liées à la commission des faits et participe ainsi, par l'écoute et l'instauration d'un dialogue entre les participants, à la restauration de la victime, la responsabilisation de l'auteur et à l'apaisement, avec un objectif plus large de rétablissement de la paix sociale ».

Emergence, l'Institut de formation Médiateur CNV

Oser l'émergence à soi grâce au conflit… Envisager les différends comme source d'humanisation… « Être » médiateur et vivre dans son quotidien professionnel et sa vie personnelle cette phrase empruntée à l'ouvrage de Vilma Costetti « tant de diversité, la même humanité »…

Le Centre international de médiation et de prévention des conflits

Over cultural mediation agency (O.M.A.) à Bruxelles

Le Centre international de médiation et de prévention des conflits O.M.A. a été fondé en 2015 par Évelyne Meissirel et une équipe de médiateurs engagés: «?J'ai voulu concevoir avec une équipe une sorte de lieu d'accueils de personnes en souffrance et d'experts à disposition qui pourraient assurer le « dénouage » et le tissage de liens et réfléchir à l'amélioration de pratiques de médiateurs. Aujourd'hui, O.M.A., situé à la Grande Porte, rue Notre Seigneur, au cœur de Bruxelles, est un vrai « laboratoire expérientiel en Belgique et à l'international » dans une approche humaniste et interculturelle.

Événement à Paris

Colloque :
Crises des institutions – Dilemmes du tiers – Questions de médiation

Vendredi 17 mai 2019 de 9h00 à 13h00

Organisation : CNAM et Médiations plurielles, association adhérente de l'ANM

Programme

Événement à Lyon

Journée d'étude :
La justice restaurative

Mercredi 22 mai 2019 de 9h00 à 16h30

Organisation : Partenariat ANM – Université Lyon 2

Programme et inscription

Événement à Metz

Journée de l'accès au droit :
La médiation pour l'entreprise

Vendredi 24 mai 2019 de 9h00 à 17h00

Organisation : CDAD de Moselle, ANM et d'autres associations de médiateurs

Programme et inscription

Formations

Les outils de questionnement en médiation
3 mai 2019 de 9h00 à 17h00
Atelier animé par Nicole BERNARD

4 outils de communication
19, 20 et 21 septembre 2019 de 10h00 à 18h00
Formation animée par Catherine EMMANUEL

Médiation préventive et médiation de projet
27 septembre 2019 de 9h00 à 17h00
Formation animée par Dominique MOREL

Médiation et systémie : l'apport des outils de modélisation en gestion des risques
7 octobre 2019 de 9h00 à 17h00
Formation animée par Arnaud STIMEC

Médiation et créativité
18 novembre 2019 de 9h00 à 17h00
Formation animée par Arnaud STIMEC

Programmes et inscriptions