La Lettre n°08 - Octobre 2018 | ANM - Association nationale des médiateurs

ANM - Association Nationale des Médiateurs

ANMLa Lettre n°08
Octobre 2018

Publiée le 19 octobre 2018

Réécrire le conflit

La Lettre 08En localisant les cellules qui reprogramment la peur en sentiment de sécurité, une équipe de neurobiologistes de l'École polytechnique fédérale de Lausanne a percé le mystère des neurones capables d'atténuer un traumatisme. Les résultats de cette recherche ont été publiés, le 15 juin 2018, dans la revue Science.

L'expérience scientifique a ainsi confirmé ce que les psychanalystes et les psychothérapeutes comportementaux avaient déjà constaté : il vaut mieux affronter un souvenir traumatique, plutôt que d'essayer de l'effacer de sa mémoire.

L'expérience s'est déroulée en deux phases avec des souris transgéniques, dont les neurones actifs à un moment donné peuvent être visualisés grâce aux protéines fluorescentes qu'ils produisent.

Lors de la première phase, les souris sont placées dans une cage et soumises à des décharges électriques ; lorsque les souris se remémorent la peur, les neurones actifs à ce moment-là sont localisés.

Lors de la deuxième phase, les souris sont replacées dans le même environnement, sans subir de décharge électrique ; tétanisées au début, elles se remettent peu à peu à évoluer sans crainte. On a observé que ce sont les mêmes neurones qui sont activés, que ce soit en état de frayeur ou en phase de résilience. On a même relevé une corrélation positive : plus il y a de cellules réactivées, plus la peur est atténuée. Si, au contraire, on désactive les neurones liés aux souvenirs du traumatisme pendant la deuxième phase de l'expérience, le verdict est sans appel : la peur reste très élevée.

Les chercheurs en ont déduit que le souvenir traumatique n'était pas inhibé ou effacé, mais réécrit.

Le médiateur n'a-t-il pas pour rôle d'aider chaque partie à transformer l'état de peur initial et de lui insuffler assez de confiance en soi pour oser rencontrer l'autre ? Pour le mis en cause, comme pour la victime, il s'agit d'abord de vaincre ses réticences et ses peurs :

  • peur de revivre les faits, alors qu'on avait, croyait-on, réussi à s'en distancier ;
  • peur de s'exposer au regard de l'autre dans sa faiblesse et sa vulnérabilité ;
  • peur de ne pas savoir s'exprimer et de ne pas réussir à se faire entendre.

Au départ, les protagonistes perçoivent souvent le conflit comme un ensemble de forces de dissociation, qui peuvent aboutir à la destruction, réelle ou symbolique, aussi bien d'eux-mêmes que de leur adversaire. S'il a lieu, l'échange réparateur de la rencontre de médiation permet, non pas de minimiser ou de nier le passé, mais de libérer l'énergie créatrice nécessaire pour réécrire le conflit et en dégager un sens nouveau.

Janie Bugnion, Administratrice ANM

 

Rubriques

  • Les institutions
    • Les travaux du Conseil de l'Europe et de sa Commission pour l'efficacité de la Justice
  • Les événements
    • États Généraux de la Médiation : 2 articles
    • VIIIèmes Assises internationales de la médiation judiciaire : 2 articles
    • Congrès des Maires du Rhône et de la Métropole de Lyon : 1 article
  • Les mémoires sélectionnés par l'ANM
    • Médiation, art et imagination
  • Les ouvrages sélectionnés par l'ANM
    • Lueur & Semeur, les petits médiateurs : Zizanie au potager
  • La rubrique générale
    • 2 articles
  • Les associations adhérentes
    • Médiations Plurielles, l'association des médiateurs formés au CNAM
  • Les partenaires
    • L'Université de Tours
  • La rubrique internationale
    • Le Collectif Interculturel de Médiation de Genève se présente

Le mot du Président

Chers lecteurs et adhérents,

Votre Lettre Numéro 8 est là, plus riche que jamais de vos apports, fidèles que vous êtes à la devise de l'ANM, qui plaide pour une médiation indépendante, généraliste, ouverte sur le monde.

Cette ouverture est une constante chez nous. Il nous tient à cœur de diffuser les travaux de la Commission pour l'efficacité de la Justice qui, au sein du Conseil de l'Europe, œuvre depuis une quinzaine d'années au développement de la médiation dans les 47 États membres.

Honneur tout d'abord à un infatigable pionnier ! Je tenais, en votre nom, à remercier Jacques Faget, qui nous donne une belle leçon d'éthique et de déontologie au cours des États généraux de la médiation, dont vous trouverez la retranscription dans un des textes de notre Lettre.

La variété et la profondeur des articles de votre Lettre montrent une évidence : il advient, ce temps tant attendu de la médiation. C'est ce que nous sommes allés défendre auprès de la Commission des Lois de l'Assemblée nationale, qui nous interrogeait vendredi 12 octobre sur la réforme de la Justice.

Nous avons plaidé devant les parlementaires pour notre mode apaisé de résolution des conflits, dans l'esprit d'une citation que j'emprunte volontiers à la belle contribution du mémoire d'Hervé Chavas sur « Médiation, Art, Imagination », citant Peter Handke : « Soyez convaincus… suivez des yeux la trajectoire sans projectile ! »

Tout est donc prêt pour qu'il advienne, ce moment de la médiation, non plus comme une expérience marginale mais comme un mode normal de restauration de la parole : lisez dans les articles qui suivent les recommandations de Médiation 21 et des États généraux de la médiation, qui dessinent un chemin clair vers un statut du médiateur et de la médiation.

Vous verrez aussi, en vous plongeant dans la synthèse élaborée par Aurélie Bergeaud-Wetterwald des VIIIèmes Assises Internationales de la Médiation Judiciaire, le chemin parcouru. Un remerciement tout particulier à Étienne Le Roy pour son vibrant plaidoyer en faveur d'un enrichissement des pratiques et du vocabulaire juridique et normatif !

Nous n'avons pas peur : nous couvrons tous les champs de la vie !

  • L'interculturel, avec l'expérience du Collectif Interculturel de Médiation de Genève, ou encore celle de Médiations Plurielles de Geneviève Seiffert.
  • Tous les âges de la vie : Catherine Laval trace la voie de l'enfant médiateur avec ses petits « Lueur et Semeur ».
  • Les lieux d'enfermement : Édith Herrero et Bernard Paix œuvrent à l'APMR depuis 2017 à la médiation dans les lieux de privation de liberté, au nom de la justice restaurative.
  • Les relations de travail : Daniela Schwendener vous montre dans sa contribution la place de la médiation face à la souffrance au travail.
  • Les territoires : à l'initiative de notre Déléguée régionale en Rhône-Alpes, Gaëlle Walker, nous avons décidé d'être présents auprès des élus locaux, à l'occasion du Congrès de l'Association des Maires du Rhône et de la Métropole de Lyon.
  • L'Université : Federica Oudin vous rappelle la place éminente qu'elle donne à la médiation dans le Mastère Justice Procès Procédures de la Faculté de Droit de Tours
  • Le supplément d'âme, l'art, a sa place dans la médiation : dévorez le beau mémoire d'Hervé Chavas sur les rapports entre ces notions.

Enfin, trois rappels :

  • Ne manquez pour rien au monde la Fête des 25 ans de l'ANM, le 19 novembre, une occasion unique de réflexion et d'échanges, en compagnie de grands témoins prestigieux, autour du thème : « Construire du commun dans un monde en perte de repères ».
  • Inscrivez-vous le 30 novembre au partage d'expériences que nous offre notre ami québécois Thierry Bériault !
  • Une bonne lettre de l'ANM ne saurait se passer de références bibliographiques… nous ne les avons pas oubliées !

Bien à vous,

Didier Morfoisse, Président de l'ANM

 

Le Conseil de l'Europe, soutien indéfectible de la médiation

Au sein du Conseil de l'Europe, la Commission pour l'efficacité de la Justice (CEPEJ) œuvre depuis une quinzaine d'années au développement de la médiation dans les 47 États membres.

Jean Mirimanoff, magistrat honoraire, médiateur assermenté à Genève et membre du groupe de travail de la CEPEJ sur la médiation, nous invite à découvrir le travail accompli par la Commission et témoigne de son activité dans ce cadre. L'Association nationale des médiateurs est fière de contribuer à la diffusion des instruments de travail et des boîtes à outils que le Conseil de l'Europe met à la disposition de tous les acteurs de la médiation, qu'ils soient magistrats ou médiateurs, institutionnels ou simples citoyens.

Les États généraux de la médiation (1)

Éthique et Déontologie : conférence de Jacques Faget, directeur de recherche émérite au CNRS

Les États généraux de la médiation se sont réunis le 15 juin 2018 dans un cadre prestigieux : le Palais Bourbon.

Parmi les orateurs qui se sont exprimés à cette occasion, Jacques Faget, directeur de recherche émérite au CNRS (Centre Émile Durkheim, Sciences Po Bordeaux) et formateur en médiation, a été l'un des grands témoins pour le thème Éthique et Déontologie.

Voici la conférence présentée par Jacques Faget.

Les États généraux de la médiation (2)

Le miracle de Médiation 21 : coopérer entre médiateurs

Le plus grand plaisir humain est sans doute dans un travail difficile et libre fait en coopération, comme les jeux le font assez voir.
Alain

La théorie des jeux montre de manière cruelle combien nous, Français, sommes en perpétuelle compétition.

Paradoxalement, la médiation qui peine à se développer, base ses principes, son processus et ses méthodes sur la coopération. Entre médiateurs, alors que les différentes formations proposées sur le marché ont un socle commun, une forme de compétition a créé, de facto, une multiplication des entités et donc un éparpillement néfaste pour l'image de la médiation. Ainsi, le public n'a aucune vision claire de ce que sont la médiation et les médiateurs ; il en est souvent de même pour les pouvoirs publics.

VIIIe Assises internationales de la médiation judiciaire (1)

Jusqu'où défendre la cause de la médiation dans les enceintes judiciaires ? Plaidoyer pour un enrichissement des pratiques et du vocabulaire juridique et normatif

À l'occasion des VIIIèmes Assises internationales de la médiation judiciaire, organisées par le Groupement européen des magistrats pour la médiation (GEMME), s'est tenu à Bordeaux les 6 et 7 juillet 2018 un colloque sur le thème :

« Existe-t-il une culture de la médiation ? Comment peut-elle se développer ? »

Voici les points forts de l'intervention d'Étienne LE ROY, Anthropologue du droit, Professeur émérite, Université Panthéon-Sorbonne, Paris 1.

VIIIe Assises internationales de la médiation judiciaire (2)

Rapport de synthèse d'Aurélie Bergeaud-Wetterwald

À l'occasion des VIIIèmes Assises internationales de la médiation judiciaire, organisées par le Groupement européen des magistrats pour la médiation (GEMME), s'est tenu à Bordeaux les 6 et 7 juillet 2018 un colloque sur le thème :

« Existe-t-il une culture de la médiation ? Comment peut-elle se développer ? »

Aurélie Bergeaud-Wetterwald, Professeur de droit privé et sciences criminelles à l'Université de Bordeaux, en a rédigé le rapport de synthèse.

Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde.
Gandhi, cité par Béatrice Brenneur en ouverture de la séance plénière

AMF69 – Congrès 2018 des Maires du Rhône

Stand de la délégation Rhône-Alpes de l'ANM

La délégation Rhône-Alpes de l'ANM a participé au Congrès 2018 des Maires du Rhône et de la Métropole de Lyon, le 27 septembre 2018 pour aller à la rencontre de ces nouveaux partenaires, et présenter la médiation à la fois aux élus locaux, mais aussi, aux responsables et agents de l'administration des collectivités locales.

À cette fin, nous avions élaboré une plaquette de présentation des différents domaines dans lesquels la médiation peut intervenir : les marchés et contrats publics, le domaine de l'urbanisme, les relations du travail évidemment, et enfin la problématique des conflits de voisinage. C'est pour cette dernière que les élus locaux ont une préoccupation particulière : les témoignages ont été nombreux pour évoquer la problématique des maires face à des conflits entre individus, sur lesquels ils ne peuvent pas intervenir, mais sur lesquels ils sont sollicités en tant qu' « arbitre ».

Médiation, art et imagination

Hervé Chavas présente son mémoire de DU2 - IFOMENE

Médiation et imagination

Mon mémoire traite des liens existant entre, d'un côté ma pratique de la médiation en entreprise, de l'autre mon recours à l'art, à l'imagination, voire à la fiction pour conduire mes missions. Je n'ai pas cherché à analyser les rapports se jouant entre le médiateur et les médiés, j'ai davantage exploré ce qui « agit » sur moi lorsque j'accompagne des personnes et des groupes confrontés à des tensions qui les dépassent ou les dominent. Je constate que, le plus souvent, c'est la démarche artistique qui se révèle la plus efficace pour retisser des fils déchirés.

Je m'appuie ainsi sur des ressorts sous-jacents que l'art me fournit et qui ne sont pas forcément visibles, ni perceptibles durant le temps de la médiation. Citons ici certains d'entre eux, qui sont explicités dans mon mémoire : le primat de la description sur la recherche d'une chronologie des faits et des liens de causalité ; la puissance de la langue même considérée d'abord dans sa logique profonde et sa matérialité productrice ; la puissance des récits qui, loin d'être des monologues, s'entendent comme de longs déploiements de parole s'adressant toujours à quelqu'un.

Lueur & Semeur les Petits Médiateurs – Zizanie au potager

Préface de Jacques Salzer

C'est pendant mon cursus de DU1 à l'Ifomene fin 2016, soit un an après les attentats de Paris, que l'idée de ce livre m'est venue, en lisant Le Temps des médiateurs, ouvrage de référence de Jean-François Six.

L'auteur y affirme qu'il serait plus efficace de faire appel au médiateur en amont des conflits, au lieu d'attendre que tout aille mal. Cette prise de position a retenu mon attention.

Je me suis dit que le monde serait certainement meilleur si dès l'enfance, on initiait les humains aux nobles valeurs de la médiation. Les valeurs de la médiation sont des valeurs universelles : Écoute, Respect, Bienveillance, Empathie, Communication non violente, Paix. Initier les enfants dès leur plus jeune âge est donc un luxe dont il ne faut pas se priver.

Témoignage : souffrance au travail et médiation (2)

Les récits qui suivent ont été rédigés à partir de cas réels, que j'ai traités dans le cadre de la consultation spécialisée « médiation & souffrance au travail ». Cependant, certains éléments ont été simplifiés ou légèrement modifiés pour faciliter la présentation du processus et/ou garantir l'anonymat des personnes. Les prénoms sont par ailleurs fictifs.

Comme je l'ai indiqué dans mon premier article paru dans la Lettre n°7 de l'ANM, j'ai été formée à la médiation pénale et humaniste par Jacqueline Morineau, fondatrice du Centre de médiation et de formation à la médiation (CMFM), qui, depuis plus de 30 ans, remplit des missions de médiation pour le Parquet du Tribunal de grande instance de Paris. J'anime des formations dans l'esprit de la médiation humaniste en y intégrant les éléments nécessaires pour permettre aux personnes fréquentant ma consultation de se préparer à une éventuelle médiation dans leur entreprise.

Cependant, le travail principal est un travail d'accompagnement et de reconstruction individuels après les vicissitudes vécues par les divers protagonistes.

Celui-ci est constitué d'une dizaine de séances d'entretiens individuels et de deux journées formation-action à la médiation et à la résolution des conflits. Cet accompagnement peut se terminer par une médiation ou non dans l'entreprise. Le soutien reçu lors de cet accompagnement permet de faire bouger les positions et d'amener une transformation des besoins, des attentes et du regard porté sur la situation.

Prison et Médiation

L'Association Prison Médiation Réinsertion (APMR) a pour objectifs le développement de la médiation en milieu carcéral et la promotion de la justice restaurative en France. Elle a été créée en 2017 par deux médiateurs diplômés de l'IFOMENE, Édith Herrero, visiteuse de prison, et Bernard Paix, intervenant en milieu carcéral comme partenaire de l'association 100 Murs. En outre, tous deux participent, en tant que membres de la communauté, à des mesures de justice restaurative, telles les rencontres détenus-victimes ou les rencontres condamnés-victimes.

L'association APMR est un laboratoire d'idées destiné à démontrer la pertinence de la médiation et de la Justice Restaurative dans le monde carcéral et leur incidence sur la réinsertion sociale des personnes détenues.

L'association est également présente auprès d'associations de soutien aux familles de détenus, ou auprès d'associations d'accueil de personnes sortant de prison ou encore sous main de justice.

L'APMR participe activement à des colloques ou séminaires organisés sur des thématiques liées au milieu carcéral. Elle était présente au colloque organisé par l'association « Dès maintenant en Europe » au Sénat le 22 septembre 2018 pour réfléchir et promouvoir la mise en place d'une nouvelle échelle de sanctions pénales dans la Loi.

Médiations Plurielles, l'association des médiateurs formés au CNAM

Des années d'échanges et de partages sur les pratiques de la médiation, sur la posture et l'éthique du médiateur

Médiations Plurielles est née dans la continuité de la création, au début des années 2000, au Conservatoire National des Arts et Métiers, du cycle de formation d'adultes aux pratiques de médiation : une initiative d'enseignants, de chercheurs, de médiateurs, au sein de cet établissement qui se donne pour mission d'« assurer des formations tout au long de la vie, d'initier à de nouvelles disciplines, dans un esprit de pluridisciplinarité ».

Cette formation « aux pratiques de médiation », quatre jours par mois pendant une année (360 heures), est sanctionnée par un certificat de compétence délivré par le CNAM aux médiateurs qui soutiennent leur mémoire.

En 2004 est créée l'association Médiations Plurielles, pour permettre un lien entre les anciens élèves de cette formation, une continuité possible à la vie de groupe de chacune des promotions successives ; au fil du temps, le lien se maintient par l'échange d'informations et par les activités proposées aux adhérents.

Université de Tours

Depuis plus de 10 ans, l'Université de Tours et l'Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Centre Val de Loire (IRFSS-CVL) de la Croix-Rouge proposent des formations qualifiantes dans le domaine des modes amiables de résolution des différends.

La faculté de Droit de l'Université de Tours prépare en formation initiale les futurs avocats, magistrats, greffiers, huissiers et juristes d'entreprises de services contentieux à l'approche amiable des différends dans le cadre de son Master 2e année Justice Procès Procédures (anciennement nommé master Conseil & Contentieux). Les procédures judiciaires et extra-judiciaires y sont appréhendées à l'occasion de séminaires mais aussi d'expériences pratiques vécues par les étudiants lorsqu'ils travaillent dans le cadre de la clinique juridique, de permanences à destination des justiciables, de leurs stages et de leur contrat d'apprentissage.

L'IRFSS-CVL de la Croix-Rouge est quant à lui un campus formatif offrant 14 filières de formations et dispensant des actions de formations initiales et continues centrées sur le sanitaire, le social et la rééducation.

Médiation et interculturalité en Suisse romande

Le Collectif Interculturel de Médiation se présente

Le Collectif Interculturel de Médiation (CIM) est une association créée en 2008 pour développer et promouvoir la médiation à Genève. Il regroupe des personnes formées à la médiation et reconnues par la Fédération Suisse des Associations de Médiation (FSM).

Le but du Collectif est de : (1) promouvoir la médiation et les lieux de médiation ; (2) faciliter les relations entre individus, groupes, institutions et différentes communautés ainsi que leur participation à la vie sociale ; (3) prévenir, traiter et réguler les conflits par la médiation, en encourageant l'échange et le partage ; (4) vivifier le lien social par le dialogue, la négociation et la communication.

Parmi les services proposés, nous pouvons énumérer : (1) mise à disposition de médiateurs, de formateurs et de personnes ressources ; (2) formation/ supervision/ intervision en médiation ; (3) accompagnement à la valorisation des compétences (posture du médiateur) ; (4) promotion, sensibilisation et développement à la médiation.

Le CIM s'adresse à toute institution, association, communauté, lieu de médiation ou à toute personne intéressée par la médiation et/ou souhaitant demander une médiation.

Événement à Paris

Fêtons
les 25 ans de
l'ANM !

le 19 novembre 2018

à la Fédération
Fraçaise du
Bâtiment

7, rue La Pérouse
PARIS 16e

sur le thème

Construire du
commun dans un
monde en perte de
repères

Programme

S'inscrire : www.anm-mediation.com

Dernier délai : 7 novembre

Événement à Tours

Partage d'expériences avec Thierry Bériault, médiateur québécois
30 novembre 2018 de 9h00 à 18h30
Université de Tours. Organisation : Partenariat ANM – Université de Tours
Programme et inscription

Formations

Les techniques d'impact et leurs effets en médiation (Perfectionnement)
16 novembre 2018 de 9h00 à 17h00, PARIS
Animée par Carole FRIEDRICH

Analyse de pratiques - Entreprises
4 février 2019 de 9h00 à 13h00, PARIS
Animée par Arnaud STIMEC
Programme et inscription

Semaine-croisière en Méditerranée
Du 3 au 10 mai 2019
Organisée par GEMME-France
Programme et inscription