La Lettre n°11 - Mai 2020 | ANM - Association nationale des médiateurs

ANM - Association Nationale des Médiateurs

ANMLa Lettre n°11
Mai 2020

Publiée le 11 mai 2020

Le Covid-19 : émergence d'un collectif ?

Au plus profond de l'hiver, j'ai appris qu'il y a en moi un invincible été
Albert Camus, L'Eté, 1954

EditoLe confinement* conduit nombre de travailleurs à ne plus être dans leur environnement habituel. Les voilà plongés dans le champ de la famille, qui se mêle à l'aire professionnelle. Les enfants, les proches, les animaux domestiques prennent leur place dans les millions de bureaux virtuels. Beaucoup n'ont pas l'habitude de ces intersections. Je travaille en ce moment sur un conflit ancien et très lourd avec plusieurs salariés qui, littéralement, ne se supportent plus. Ayant entamé la médiation avant le confinement et me trouvant proprement au milieu du gué, j'ai décidé de la poursuivre en menant des entretiens téléphoniques à distance. L'effet est saisissant. Les personnes, jusqu'à présent empêtrées dans ce conflit, sont comme apaisées, elles sont plus en distance avec ce qui les oppose, elles reconnaissent elles-mêmes que leur parole est plus libre, et cela va même au-delà. Le confinement chez soi, en faisant tomber la posture professionnelle, favorise en quelque sorte une prise de recul salvatrice. Au-delà de l'anecdote, je sens qu'effectivement, dans le trouble que vivent certains, le fait de ne plus aller au boulot classiquement, de ne plus jouer un rôle social, avec ses rituels, peut être un moment d'interrogation sur le sens de sa propre vie.

Dans les séances de médiation en présentiel, l'environnement est capital. On essaie toujours de faire en sorte que les gens soient placés dans un cadre physique propice à une forme de lâcher-prise. Avec le télétravail, c'est le médiateur qui de manière tout à fait amusante lâche prise, il n'est plus le grand ordonnateur. Tous, nous changeons de peau. On change de cadre. On n'est pas vu. Pas observé par les autres ou par ses responsables. C'est proprement libératoire. Les gens sont incroyablement disponibles, ils parlent moins vite, il n'y a plus la même urgence, on écoute l'autre plus facilement. L'éloignement de l'entreprise permet de quitter son rôle ou le rôle que l'on vous assigne et qui justifie votre place. Ça fait du bien. Quelle liberté ! même si certaines entreprises se sont empressées d'installer le pointage à distance ! Reste à savoir comment les gens retourneront au travail, dans quel état d'esprit ils seront. Comment reviendront-ils à la « normalité » après ce temps singulièrement anormal ? D'ailleurs, que faudra-t-il garder de cette anormalité ? C'est une question fondamentale à laquelle les entreprises et les administrations devront répondre, sous des formes à inventer.

Les gens ont un immense besoin de parler. Ça me rappelle les premiers temps d'internet, quand tout le monde faisait son petit blog, avec cette soif de se raconter, de se dire, de montrer enfin qui l'on était vraiment. Il y avait du bon et du moins bon, du pathétique et du détonnant, mais ça vivait. Je retrouve ça parce que les gens ont la trouille, ils découvrent quelque chose à quoi ils n'ont jamais été confrontés dans notre société : la vulnérabilité. Ceux qui ont connu la guerre sont de plus en plus rares. Là, d'un seul coup, notre société moderne montre crûment sa fragilité sur un versant sanitaire à laquelle elle n'était pas préparée. Notre fragilité potentielle et celle de nos proches se rappellent à nous.

Pourtant, nous vivons et participons tous en ce moment à l'émergence d'un immense collectif. La crise désinhibe les gens, les barrières tombent. On construit des ponts, on tisse de nouveaux liens et on a des envies de faire société. Je suis un tenant du management de la lenteur. Je prône les valeurs du silence, de l'écoute. Le monde du travail est aujourd'hui un étonnant creuset de l'authenticité. Celle-ci se révèle encore plus dans cette crise, elle va être à coup sûr source d'un progrès collectif. Il faut la laisser instiller. D'une certaine manière, le Covid-19 favorise ce mouvement, lent mais sûr. Les gens ne se ferment plus sur eux-mêmes mais ont tendance à s'ouvrir. L'éloignement mais aussi le confinement créent plus de chaleur collective qu'on l'aurait imaginé, on se surprend soi-même. Les rues sont désertes, les campagnes sont encore plus vides, il n'y a quasiment plus de bruit mécanique, le ciel n'est plus strié par les avions mais l'avenir est empli d'une belle promesse collective. De toute façon, nous n'avons pas le choix. Nous devons y croire, sans céder à la première désillusion. On va y arriver !

Hervé Chavas, Médiateur, consultant et formateur
Maître de conférences associé, CIFFOP, Université Paris II Panthéon-Assas

 
 


* Article rédigé à partir d'un entretien avec Stéphane Menu, journaliste et animateur de débats

Rubriques

  • En hommage à Étienne Le Roy
    • Étienne l'humaniste
    • Défendre la cause de la médiation – Plaidoyer d'un anthropologue du droit
  • Spécial Angers Médiation 2020
    • Discours d'ouverture d'Hervé Carré, président du Congrès : la médiation, un repère au cœur d'un monde en transition
    • Reflets angevins d'une médiatrice humaniste
    • Discours de clôture de Gabrielle Planès, présidente d'honneur de l'ANM : Médiation 21, une voix pour les médiateurs
  • Le sens de la citoyenneté pour des temps troublés
    • Le médiateur territorial : un acteur engagé au service du citoyen et de la collectivité
    • Intermédiés n°7 : inventons ensemble la citoyenneté de demain
  • Tribune libre de l'ANM
    • La médiation africaine, chef-d'œuvre du patrimoine culturel immatériel de l'humanité ?
    • Chronique d'une victoire incertaine ou l'apprentissage de l'humilité
  • Les événements
    • Les Vendanges de la médiation, 27-29 septembre 2019, à Suilly-la-Tour (Nièvre)
    • Les 20 ans de l'Association des médiateurs européens, 4 octobre 2019, à Paris
    • Le Concours de médiation de l'université Lyon II, 7 et 14 novembre 2019, à Lyon
    • La Table ronde sur la médiation pénale et la justice restaurative, 28 novembre 2019, à Genève
  • Les témoignages
    • Les rencontres restauratives : agir plutôt que subir
  • Les ouvrages sélectionnés par l'ANM
    • La relation, ça se gère ! Pour faire avancer les projets en entreprise
    • La comédiation – Mode d'emploi. Clés, témoignages et expériences
    • La justice restaurative en France et en Europe. Actes de la journée d'étude du 22 mai 2019 à l'université Lyon 2
  • Les associations adhérentes
    • AMELY, des actions citoyennes, de l'école au quartier
  • La rubrique internationale
    • L'association Le Souffle : l'apprentissage du collectif à travers les pratiques préventives et restauratives en milieu scolaire
    • Un lieu, des liens : la première Maison de la Paix au Liban

Le mot du Président

Au plus profond de l'hiver, j'ai appris qu'il y a en moi un invincible été.
Albert Camus

En ces premiers jours de déconfinement en France, j'ai choisi cette citation de Camus qui ouvre l'appel au collectif d'Hervé Chavas de votre 11e Lettre.

Été il y aura, et irruption du collectif aussi, votre Lettre de l'ANM en est la preuve : fidèle à sa tradition d'ouverture, elle accueille les contributions de tous ceux et celles qui sont en chemin de médiation : dans cette livraison, elle donne la parole à des procureurs, enseignants, anthropologues, sociologues, fonctionnaires territoriaux…

Elle remet en perspective les grands évènements du monde de la médiation, donne des nouvelles des structures qui la font vivre, salue la mémoire des grands témoins qui nous ont quittés (Étienne Le Roy), accueille les nouveaux arrivants à l'ANM (Amely), témoigne des expériences de médiateurs de par le monde (Afrique, Europe, Moyen-Orient).

Vous apprécierez, j'en suis sûr, la nouvelle présentation de votre Lettre, d'accès et de lecture plus faciles.

J'ai commencé par Camus, je lui donne donc le dernier mot, cité par Éric Kirsnewaz, dans sa tribune libre : soyons conscients, dans cette période de reprise prudente de nos activités, qu'il s'agit là « d'une allégresse toujours menacée ».

Didier Morfoisse, Président de l'ANM

 

Étienne l'humaniste

Je suis homme et rien de ce qui est humain ne m'est étranger.
Térence

Etienne LE ROY1, anthropologue du droit, était un ami de la médiation. Il est souvent intervenu, avec générosité et brio, lors de nos colloques ANM, pour parler altérité, communs, juridicité. Son savoir et surtout sa réflexion sur le monde étaient toujours un enrichissement pour chacun car la parole de ce « rebelle discipliné, empêcheur de tourner en rond2 » conduisait à penser autrement.

« Le droit n'est pas tant ce qu'en disent les textes que ce qu'en font les acteurs et les citoyens. »

Cette phrase d'Etienne est très révélatrice de sa pensée.

Il était avant tout un humaniste conscient de la complexité générée par l'énorme problème du partage de vie.

Défendre la cause de la médiation – Plaidoyer d'un anthropologue du droit

Jusqu'où défendre la cause de la médiation dans les enceintes judiciaires ?

Plaidoyer pour un enrichissement des pratiques et du vocabulaire juridique et normatif

A l'occasion des VIIIèmes Assises internationales de la médiation judiciaire, organisées par le Groupement européen des magistrats pour la médiation (GEMME), s'est tenu à Bordeaux les 6 et 7 juillet 2018 un colloque sur le thème :

« Existe-t-il une culture de la médiation ? Comment peut-elle se développer ? »

Etienne Le Roy, Professeur émérite de l'université Panthéon-Sorbonne, Paris 1, a marqué la pensée juridique de ces trente dernières années en y apportant l'éclairage d'un anthropologue du droit.

Discours d'ouverture d'Hervé Carré, président du Congrès : la médiation, un repère au cœur d'un monde en transition

Bienvenue

Monsieur le Maire d'Angers, Président d'Angers Loire Métropole, Monsieur le Président du conseil départemental de Maine-et-Loire, Monsieur le Premier Président de la Cour d'Appel d'Angers, Monsieur le Bâtonnier d'Angers, Ahmed GALAÏ, Prix Nobel de la paix 2015 et Défenseur des droits de l'homme, Christine JOUHANNAUD, Déléguée générale à la médiation auprès du Défenseur des Droits, Mesdames et Messieurs représentant l'ensemble des corps constitués, chers amis médiatrices et médiateurs.

Nous sommes le jour j et vous êtes, nous sommes 647 à avoir répondu à l'appel du 1° congrès international de toutes les médiations, 30 partenaires, 90 intervenants, tous bénévoles et 22 nationalités sont représentées dont certains vous l'avez remarqué viennent de très loin ! Ces chiffres illustrent la belle mobilisation des réseaux de médiateurs et de partenaires très impliqués. J'y reviendrai.

Reflets angevins d'une médiatrice humaniste

Au fil du Congrès d'Angers 2020 « La médiation, un repère au cœur d'un monde en transition », les diverses tables rondes et plénières ont esquissé, de reflets en reflets, les contours du repère partagé par les médiateurs humanistes dans les multiples lieux d'exercice de la médiation.

La densité des sujets abordés et la qualité des intervenants ont permis de mettre en œuvre une réflexion, qui définit de façon transversale les points de convergence du repère qu'elle offre aux citoyens pour s'orienter dans la tourmente.

Discours de clôture de Gabrielle Planès, présidente d'honneur de l'ANM

Médiation 21 : une voix pour les médiateurs

Un collectif informel composé de plus de trente organisations de médiateurs, de tailles et  de spécificités différentes.  Voilà ce qu'est Médiation 21 (M21). Cette dénomination est la belle trouvaille du président de l'ANM, Didier MORFOISSE, établissant une analogie avec Justice 21 (J21), la loi de modernisation de la Justice du 21e siècle entrée en vigueur en novembre 2016.

Médiation 21 a pris vie lors d'un forum ouvert organisé en septembre 2016 à Bourg-la-Reine. Ce forum avait un objectif clairement formulé dans le slogan « Médiateurs, trouvons notre voix (voie) commune ».

Le médiateur territorial : un acteur engagé au service du citoyen et de la collectivité

Président de l'Association des médiateurs des collectivités territoriales (AMCT) depuis novembre 2018, Hervé Carré est médiateur de la ville d'Angers et du département du Maine-et-Loire depuis 2014.

L'Association nationale des médiateurs vous invite à découvrir le sens de cet engagement au service du citoyen et de la collectivité à travers l'entretien qu'Hervé Carré lui a accordé.

Qu'est-ce qui vous a motivé à accepter ces deux fonctions ? Cela s'inscrit-il comme une rupture ou une continuité dans votre parcours professionnel ?

Inter∞médiés n°7 : inventons ensemble la citoyenneté de demain

Nous vivons une période bien particulière, vous l'aurez constaté, sans aucun doute ! Notre vie a basculé, d'une minute à l'autre, et a pris une tournure inédite. Où que nous soyons, partout dans le monde, notre train-train est bousculé. Aucun continent, aucun pays n'y échappe.

Les relations humaines, sociales et économiques, se trouvent chamboulées. Tous ensemble nous traversons une crise sans précédent et devons faire face coûte que coûte, vaille que vaille, pour combattre un ennemi invisible, un virus nommé COVID.

La médiation africaine, chef-d'œuvre du patrimoine culturel immatériel de l'humanité ?

Beaucoup pensent que la médiation est la justice du XXIe siècle, et dans ce domaine, l'Afrique a des atouts considérables du fait de sa culture et de son histoire, qui en font une terre de médiation.

En effet, l'Afrique a une longue tradition de règlement pacifique des conflits, par les chefs coutumiers, les chefs religieux, les griots, les forgerons, les femmes, etc. Il s'agit d'une culture essentielle au maintien de la vie en communauté. Ils s'efforcent de préserver le tissu social du village, de la tribu ou de l'ethnie, à travers différentes formes de dialogue oral.

Chronique d'une victoire incertaine ou l'apprentissage de l'humilité

Il est grand temps de reconnaître à la Nature le magistère absolu d'être la garante de toute vie et de notre survie. Oublier ce caractère irrévocable condamne nos efforts à n'avoir aucun lendemain.
Pierre Rabhi, « Conscience et environnement »

Chers confrères et consœurs,

En cette période de confinement, j'ai souhaité vous faire partager cette brève réflexion sur l'actualité.

Les Vendanges de la Médiation 2019

Les émotions, leviers du changement en médiation

Séminaire de partage et d'approfondissement organisé par OMA et l'IFOMENE, les Vendanges de la Médiation ont lieu chaque année au château des Granges, à Suilly-la-Tour, dans la Nièvre. L'invité des Vendanges 2019, qui ont eu lieu du 27 au 29 septembre, était Henri Cohen-Solal, qui a accepté de partager avec les lecteurs de la Lettre de l'ANM ses réflexions sur les émotions, leviers du changement.

Les 20 ans de l'Association des médiateurs européens

Médiation interculturelle, justice transitionnelle, justice restaurative : le pouvoir de la parole

A l'occasion de ses 20 ans, l'Association des médiateurs européens a organisé le 4 octobre 2019 plusieurs tables rondes sur le thème :

« La médiation dans tous ses états »

Ancienne déléguée du Comité international de la Croix-Rouge, Janie Bugnion, a évoqué, lors de la première table ronde, le processus de justice transitionnelle qui s'est déroulé en Afrique du Sud de 1995 à 1998 et a contribué à la transition entre le régime de l'apartheid et la démocratie sans qu'une goutte de sang soit versée.

Université Lyon 2 : concours de médiation MediaPlay 2019

Étudiantes en Master II « Justice, Procès et Procédures », parcours médiation, notre volonté a été d'organiser au travers d'une initiative étudiante, un concours de médiation à l'échelle de notre Université. Ce projet a été réalisé grâce au soutien de la Faculté de droit Julie-Victoire Daubié, de son Doyen Monsieur Guillaume Protière ainsi qu'à celui d'Adrien Bascoulergue, responsable pédagogique du Master dans lequel nous nous sommes formées.

Motivées et désireuses de permettre à un public novice de comprendre les enjeux d'une médiation, le concours semblait être la parfaite alternative pour lier sensibilisation et pédagogie.

La table ronde transfrontalière de deux procureurs généraux

Le 28 novembre 2019, la Fédération genevoise MédiationS et l'Association nationale des médiateurs en France, en partenariat avec la Haute école de travail social de Genève, ont organisé une table ronde :

La médiation pénale et la justice restaurative :

regards croisés de deux procureurs généraux

avec

Jacques DALLEST, procureur général de Grenoble

Olivier JORNOT, procureur général de Genève.

Les rencontres restauratives : agir plutôt que subir

Agresseur/Agressé : un dialogue possible.

13h30 parking de la Maison d'arrêt du Val-d'Oise, un lundi du mois de janvier 2017. Nous avons rendez-vous avec trois personnes qui ont été victimes de violences physiques aggravées et ont accepté d'intégrer un dispositif de justice restaurative : les Rencontres Détenus/Victimes (RDV).

Elles vont rencontrer, à l'intérieur d'un établissement pénitentiaire, trois auteurs jugés et condamnés à des peines d'emprisonnement pour des faits similaires à ceux qu'elles-mêmes ont subis.

Les auteurs et victimes ne se sont jamais vus.

La justice restaurative parle dans ce cas de rencontres indirectes.

La relation, ça se gère !

Pour faire avancer les projets en entreprise

Ce livre est le fruit d'une rencontre : les deux auteurs, Catherine Picq Ricard et Christian Meyer, partagent le constat que l'approche systémique et stratégique – appellation donnée par les experts de l'École de Palo Alto - est défendue dans des ouvrages souvent techniques et parfois difficiles d'accès, ou bien font l'objet d'une vulgarisation qui ne rend pas compte de la richesse et de la puissance de cette approche. L'ouvrage est donc une tentative d'éviter ces deux écueils.

Se fondant sur de nombreuses études scientifiques de référence et des travaux constamment mis à jour, ce livre rappelle la dimension théorique de l'approche systémique qui donne leur cohérence aux sept interventions proposées par les auteurs, tirées de leur expérience professionnelle, de la plus simple à la plus complexe.

Ils espèrent, évoquant des cas réels rencontrés dans diverses entreprises, vous aider à vous approprier les conseils pratiques pour que vous puissiez les utiliser à votre tour.

La comédiation - Mode d'emploi

Clés, témoignages et expériences

Ouvrage publié en 2020 aux éditions Médias & Médiations

La comédiation consiste à mener un processus de médiation à deux (ou plusieurs) médiateurs. Cet ouvrage explore la perception, par les médiateurs eux mêmes, de ce mode d'exercice, analyse les atouts et les écueils, puis étudie ses effets sur le processus.

La justice restaurative en France et en Europe

Actes de la journée d'étude du master Médiation du 22 mai 2019 à l'université Lumière Lyon 2

Ouvrage à paraître en mai 2020 aux éditions Médias & Médiations

Tournée vers l'avenir, la justice restaurative cherche à responsabiliser l'auteur et à offrir à la victime et à son environnement social une reconnaissance des blessures et des souffrances, une réparation des répercussions et des préjudices résultant de l'infraction et le rétablissement de l'harmonie sociale.

Un vrai pluralisme judiciaire est-il possible ? Différents modèles de justice peuvent-ils coexister ? Comment promouvoir, à côté d'une culture répressive, une culture restaurative ?

Pour répondre à ces questions, la journée d'étude du master Médiation du 22 mai 2019 à l'Université Lyon 2 a réuni des témoins et acteurs d'expériences de justice restaurative menées en France et en Europe. Ils ont nourri la réflexion et ouvert des perspectives pour contribuer au développement de la justice restaurative.

AMELY, des actions citoyennes, de l'école au quartier

Association porteuse d'un projet fort, AMELY s'adapte et se renouvelle continuellement en assurant de nouveaux partenariats en lien avec ses valeurs de solidarité, de citoyenneté et de partage.

Elle apporte sa contribution citoyenne et sociale en développant ses 3 piliers que sont l'accès au droit, la médiation citoyenne et la médiation scolaire.

Elle s'appuie sur ses trois piliers pour les décliner et développer de nouvelles actions à destination du public, en lien et souvent inspiré par les expériences partagées au sein de Réseau National d'Accès au droit et de Médiation (RENADEM), dont AMELY est membre fondateur.

L'association Le Souffle : l'apprentissage du collectif à travers les pratiques préventives et restauratives en milieu scolaire

Partenaire belge du projet européen RESTORE, l'association Le Souffle contribue à développer et à faire vivre les pratiques préventives et restauratives en groupe (PPR). Directrice de l'association Le Souffle, Joëlle Timmermans1 explique aux lecteurs de la Lettre de l'ANM comment les pratiques préventives et restauratives en milieu scolaire fondent l'apprentissage du collectif.

Qu'est-ce que le projet européen Erasmus+ RESTORE ?

Un lieu, des liens : la première Maison de la Paix au Liban

La Médiation se développe, avec succès, en France depuis une vingtaine d'années. Maintenant, que vaut notre jardin des modes amiables si, à côté, à l'étranger, se trouve un désert qui a été et pourrait redevenir une Oasis de Paix ?

Être médiateur, c'est aussi s'ouvrir sur le monde pour accueillir la diversité des approches et permettre -au-delà de nos frontières - le passage du conflit à la Paix.

C'est dire que la Médiation prend tout son sens lorsqu'elle vient à changer quelque chose dans les pays les plus touchés par la crise, la souffrance, la violence, les conflits, la guerre…

Et pour qu'un changement s'opère, quoi de plus nécessaire que de pouvoir s'immerger dans la société civile, rentrer au contact des familles et des organisations, les accueillir dans un lieu porteur de la Paix à laquelle nous aspirons tous (y compris en faisant la guerre) ?

Tel est le sens du projet des Maisons de la Paix1 déployé par le Centre d'Enseignement des Modes Amiables (CEMA).

Livre Blanc de la Médiation

Socle commun de propositions portées par le Collectif Médiation 21
Consulter le Livre Blanc

Événement en ligne

Assemblée générale de l'ANM
Juin 2020

Événements internationaux

Semaine internationale de la médiation
du 10 au 17 octobre 2020

organisée en France sous l'égide de
Médiation 21
Informations

Semaine internationale de la justice restaurative
du 16 au 22 novembre 2020

organisée en France sous l'égide de
l'Institut français de justice restaurative
Informations

Formations

Le programme de formation 2020 fait l'objet d'une refonte.

Certaines formations vont être proposées en ligne.

Consultez régulièrement le site de l'ANM.

Thèmes proposés

  • Le besoin de justice en médiation
  • La médiation administrative
  • La médiation dans les organisations, 2e partie
  • Pratiquer la comédiation
  • Conduire une médiation collective
  • L'identité du médiateur et la 3e écoute
  • La médiation environnementale
  • Entre antagonisme et collaboration
  • La médiation interpersonnelle et interculturelle

Médiation training

  • Cycle outils 1 - CNV
  • Cycle outils 2 - écoute active
  • Cycle outils 3 - négociation
  • Cycle outils 4 - PNL
  • Cycle outils 5 - TDK

Sessions de perfectionnement

  • Les apports de l'analyse transactionnelle
  • Les outils de questionnement en médiation
  • Entraînement à la pratique de médiation
  • Approche systémique de la médiation

Et d'autres encore…

Au fil des heures, au fil des jours, suivez notre actualité sur
https://img.icons8.com/office/40/000000/add-link.png                  

Ainsi que sur notre compte Youtube